Première opération chirurgicale à plus de 7.000 km de distance

La patiente, hospitalisée au CHU de Strasbourg, a subi une ablation de la vésicule biliaire, alors que le chirurgien se trouvait à New York. Cette opération, baptisée « Lindbergh », réalisée avec succès à plus de 7.000 km de distance a été rendue possible grâce à la télé-chirurgie. Il s'agit d'une première mondiale dans l'histoire de la chirurgie associant la télécommunication à haut débit et la robotique de pointe.
PUB

Afin de réaliser cette prouesse qui n'a pas duré plus de 45 minutes, le professeur Jacques Marescaux de l'Institut de Recherche contre les Cancers de l'Appareil Digestif (IRCAD) a manipulé depuis New York les bras du système robotisé Zeus, conçu par la société américaine Computer Motion. La liaison entre le chirurgien et son avatar technologique situé à 7.000 km de là a été assurée par France Télécom grâce à une connexion transatlantique à haut débit par fibre optique permettant un délai constant et inférieur à 200 millisecondes entre le geste du chirurgien et le retour de l'image.

PUB
PUB

Après la chirurgie mini-invasive (introduction d'une caméra rendant inutile l'ouverture de l'abdomen ou du thorax), puis la chirurgie assistée par ordinateur, l'opération à distance est dorénavant réalisable.Pour le professeur Marescaux le symbole est fort car il aboutit « au concept de mondialisation du partage du geste chirurgical laissant imaginer que tout chirurgien expert pourra participer à une opération se déroulant n'importe où dans le monde ».

Publié le 24 Septembre 2001
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr