La première mini-pilule remboursée !

Varnoline Continue®, c'est le nom de la toute première pilule de 3e génération qui sera remboursée. Fini les 10 euros la plaquette, elle coûtera désormais 2,90 euros par mois, comme les pilules de 1er et 2e génération.
PUB

Qu'est-ce qu'une pilule de 1er, 2e ou 3e génération ?

La pilule est la méthode contraceptive la plus utilisée en France. Elle est composée de progestatifs et d'œstrogènes, des hormones dont la nature exacte et le dosage ont évolué dans le temps. Pour les utilisatrices, il faut surtout savoir que c'est la concentration en œstrogènes qui a progressivement diminué, car cette hormone peut entraîner des effets secondaires, sur le poids notamment.

C'est ainsi que nous en sommes aujourd'hui à la 3e génération de pilules lesquelles sont les moins dosées en œstrogènes, d'où leur appellation de mini-pilules.

Actuellement, 50% des pilules vendues sont des pilules de 3e génération.

PUB
PUB

Or elles ne sont pas remboursées, contrairement aux pilules de 1er et 2e génération.

Pourquoi aucune pilule de 3e génération n'était remboursée ?

' Jusqu'à récemment, aucun laboratoire n'avait fait de demande d'inscription sur la liste des médicaments remboursables, les fabricants des pilules de 3e génération préférant une commercialisation en non remboursable à des prix bien supérieurs à ceux des contraceptifs de 2e génération ' indique Roselyne Bachelot-Narquin, Ministre de la Snté.

Un premier laboratoire vient de franchir le pas. La pilule Varnoline Continue® est donc la toute première pilule de 3e génération à figurer sur la liste des médicaments remboursables. Elle est remboursable à hauteur de 65%. Son prix est donc désormais de 2,90 € la plaquette et de 7,28 € pour trois mois, comme pour les autres pilules de 1er et 2e génération.

A noter que Varnoline Continue® tient son nom au fait qu'elle se prend en continu, sans arrêt entre les plaquettes (chaque plaquette est composée de 21 comprimés actifs et de 7 comprimés placebo). De ce fait, le risque d'oublier de reprendre la pilule après 7 jours d'arrêt est minimisé, ce qui est particulièrement important avec une pilule faiblement dosée.

Rappel

' Idéalement, ces pilules ne devraient pas être prises plus de 8 ans '. Pour une contraception plus longue, il est préférable d'envisager d'autres solutions (comme le stérilet par exemple).

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 28 Septembre 2009 : 02h00
Source : Communiqué de presse du Ministère de la Santé, 11 septembre 2009 ; le Quotidien du médecin, 11 septembre 2009.