Pourquoi y a-t-il plus d'hypertension en hiver ?

Le froid augmenterait-il la tension artérielle ? Certes, les températures basses jouent un rôle sur la pression artérielle. Mais ce sont surtout les modifications d'hygiène de vie survenant en période hivernale qui sont responsables de ce phénomène.
PUB

Les hypertendus sont plus nombreux en hiver

En hiver, de façon plus ou moins volontaire et consciente, nous changeons nos habitudes de vie. Ce phénomène contribue à l'augmentation du nombre d'hypertendus en période hivernale. Ce constat a été fait à partir d'une population de vétérans américains. Près de 450.000 anciens combattants atteints d'hypertension ont été suivis durant cinq ans. L'hypertension artérielle est définie par une pression artérielle systolique supérieure à 140 mm Hg et une pression diastolique supérieure à 90 mm Hg pendant au moins trois jours de suite (ou 14/9 cm Hg). Une prise en charge adaptée a permis une normalisation de la tension artérielle chez un nombre croissant de sujets. En revanche, persiste une différence significative du nombre d'hypertendus entre l'été et l'hiver. Ainsi, pendant l'hiver, le nombre d'hypertendus qui n'atteignent pas les chiffres tensionnels cibles est supérieur de 8%. Les sujets ayant été recrutés dans 15 villes américaines situées à des latitudes différentes, les variations climatiques ne permettent pas d'expliquer cet écart. En effet, cet écart de 8% du nombre d'hypertendus en hiver et en été est le même à New York ou à Miami. La chute de température hivernale ne permet donc pas d'expliquer ce phénomène.

PUB
PUB

Le poids et la sédentarité sont en cause dans la hausse hivernale de l'hypertension

En revanche, l'hygiène de vie est bien placée pour rendre compte de cette variation de pression artérielle. En effet, pendant l'hiver, nous avons tendance à prendre du poids, à manger davantage et de façon plus calorique qu'en été. De la même façon, les activités physiques sont souvent moindres en hiver par rapport à l'été.

Publié le 17 Décembre 2007 | Mis à jour le 17 Novembre 2009
Auteurs : Rédaction E-sante.fr
Source : Congrès de l'American Heart Association (AHA), décembre 2007, Impact Médecine, 15 novembre 2007.