Pourquoi vous devez mangez du cresson

Parce qu’il est d’une exceptionnelle richesse en sels minéraux, en vitamines, en antioxydants et autres éléments protecteurs. C’est un véritable « alicament ».
© Fotolia

Le cresson appartient à la famille des crucifères, celle du brocoli, du kale, du chou qui passionne tant les nutritionnistes pour leurs bienfaits de toutes sortes.

Côté sels minéraux, il est bourré de potassium et de calcium et bien riche en magnésium et en fer.

Côté vitamines et antioxydants, le cresson apporte pas mal de vitamines du groupe B et beaucoup de vitamine C (plus que dans l’orange !) et il regorge de caroténoïdes et de flavonoïdes antioxydants qui sont les grands protecteurs de toutes nos cellules.

Ce qui est encore plus intéressant, c’est que le cresson renferme aussi des glucosinates et des isothiocyanates. Sous ces noms barbares, se cachent des molécules qui contribueraient à limiter les cancers.

Et, cerise sur le gâteau, ce merveilleux cresson renferme aussi de la lutéine et de la zéaxanthine, protectrices de nos yeux et dont un apport régulier protégerait de la dégénérescence maculaire et de la cataracte.

Voilà pourquoi vous devez mettre souvent le cresson au menu. D’autant plus que, même si on en trouve toute l’année, sa meilleure saison est en ce moment.

Paule

. Getahun SM, Chung FL. Conversion of glucosinolates to isothiocyanates in humans after ingestion of cooked watercress. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev 1999 May;8(5):447-51.


. Gokavi SS, Malleshi NG, Guo M. Chemical composition of garden cress (Lepidium sativum) seeds and its fractions and use of bran as a functional ingredient . Plant Foods Hum Nutr 2004;59(3):105-11.

. Ma L, Lin X.-M. Effects of lutein and zeaxanthin on aspects of eye health. J Sci Food Agric. 2010 Jan 15;90(1):2-12.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Mots-clés : Cresson, Paule neyrat
Source :