Pour ou contre le don d’organes, dites-le à vos proches

En 2010, sur les 15.600 malades qui ont eu besoin d’une greffe, 4.708 ont pu bénéficier d’une transplantation, soit environ 1 sur 3 seulement, car les donneurs ne sont pas suffisamment nombreux pour répondre aux besoins. Le problème est que les proches en deuil refusent trop souvent car ils ne connaissent pas la position du défunt par rapport au don d’organes.

PUB

Pour ou contre le don d’organes, dites-le à vos proches

Si vous êtes pour le don d’organes, vous devez donc faire connaître votre position à vos proches pour qu’ils puissent témoigner de votre volonté en cette période déjà difficile. Ce message est l’appel formulé par l’Agence de la biomédecine à l’occasion de la Journée de réflexion sur le don d’organes qui se déroulera le 22 juin 2011.

PUB
PUB

“Pour sauver des vies, il faut l’avoir dit”

Il existe un site entièrement dédié à la greffe d’organes qui répondra à toutes vos interrogations : www.vosquestionssurlagreffe.fr. La problématique du don du vivant y est également explicitée.

Renseignez-vous et positionnez-vous. Et si vous êtes contre le don d'organes, c’est votre droit, inscrivez-vous sur le registre des refus, car en France, le don d’organes est sous le régime du consentement présumé…

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 21 Juin 2011 : 14h02
Mis à jour le Mardi 21 Juin 2011 : 14h15
Source : Communiqué de presse de l’Agence de la biomédecine, 22 juin 2011, www.agence-biomedecine.fr.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés