Pour garder la tête, mangez des fruits de mer

Pour garder intactes le plus longtemps possible ses fonctions cognitives,  une étude américaine est arrivée à la conclusion qu’il fallait manger davantage de fruits de mer sous toutes leurs formes. Et pourquoi des fruits de mer ? Parce qu’ils apportent des oméga-3, des acides gras polyinsaturés impliqués dans le bon fonctionnement du cerveau.

Publicité

Les fruits de mer aident à préserver les fonctions cognitives

Poissons, coquillages et crustacés sont essentiellement consommés en bordure de mer (logique) et lors des fêtes de fin d’année. C’est un tort ! Il serait préférable de les mettre beaucoup plus souvent au menu, voire plusieurs fois par semaine.

Près de 1.000 volontaires âgés (en moyenne de 81 ans) ont été suivis pendant 5 ans, période pendant laquelle les capacités intellectuelles ont été évaluées à l’aide de tests de cognitifs (fonctionscognitives globales, mémoire sémantique et épisodique, mémoire de travail, vitesse de travail, capacités visuo-spatiales). Parallèlement, une enquête alimentaire a été menée, consignant notamment la quantité et la fréquence de consommation en fruits de mer sous toutes leurs formes (poissons frais, crabes, homards, bulots, crevettes, moules, huitres, mais aussi sandwichs au thon, bâtonnets de poissons, cakes au saumon, etc.). Résultat, en tenant compte des autres facteurs de risque (tabagisme, activité physique, éducation…), les personnes qui consomment des produits de la mer au moins une fois par semaine ont de meilleures fonctions intellectuelles que les autres, dans les cinq domaines analysés cités ci-dessus. Sachant qu’il existe un gène de prédisposition à la maladie d’Alzheimer, l’ApoE, les chercheurs ont ensuite divisé les participants en deux groupes en fonction de l’expression ou non de ce gène. Ils constatent ainsi que l’effet d’une alimentation riche en produits issus de la mer est maximal chez les porteurs de l’ApoE, les plus à risque de déclin cognitif. Cette meilleure performance cognitive est attribuée à la richesse en oméga-3 des fruits de mer.

Publicité
Publicité

Des fruits de mer riches en oméga-3 plus d’une fois par semaine

On ne cesse de le répéter, il faut manger du poisson deux fois par semaine. Si vous n’y arrivez pas, pensez aux crustacés et aux coquillages !

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 24 Mai 2016 : 16h06
Mis à jour le Mardi 24 Mai 2016 : 16h06
Source : Ondine Van de Rest et coll., APOE ε4 and the associations of seafood and long-chain omega-3 fatty acids with cognitive decline, Published online before print May 4, 2016, doi: http://dx.doi.org/10.1212/WNL.0000000000002719 Neurology 10.1212/WNL.0000000000002719.
PUB
PUB