Pouce ou tétine : faut-il choisir ?
Sommaire

Un bon point pour la tétine : la prévention de la mort subite du nourrisson

Plusieurs théories ont été avancées : la tétine aurait un effet mécanique sur l’ouverture des voies aériennes et, qu’en position ventrale, sa poignée ronde et ménagerait un petit passage pour l’air qui empêcherait l’hypoxie accidentelle. Ou bien un nourrisson réconforté par une tétine ne bouge peut-être pas autant pendant son sommeil qu’un nourrisson sans tétine. D’autres pensent que les tétines réduiraient le reflux gastro-oesophagien et l’apnée qui s’ensuit.

En conclusion : tétine ou pouce ? Ça reste un choix des parents, et du bébé qui ressentira le besoin ou non de sucer son pouce ou une tétine. Il faut par contre éviter un usage trop fréquent et trop systématique à partir de l’âge de 12 mois pour en réduire ses inconvénients. C’est davantage l’assiduité, la fréquence et la durée qui risquent de poser problème au fur et la mesure de la croissance.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : 14e Journées de la Fédération de l’orthodontie, 4-7 novembre 2011. D-K Li et coll., British Medical Journal, décembre 2005.