Les poppers seront désormais interdits

© getty

Les « poppers » sont de plus en plus consommés par des personnes de plus en plus jeunes. Ces produits psychoactifs sont par ailleurs toxiques, avec un nombre de cas accrus d’intoxications graves, d’atteintes oculaires, d’abus et de dépendance. En conséquence, la Direction générale de la santé (DGS) a décidé d’interdirele poppers sur avis de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afsassps). Un arrêté du 29 juin publié au Journal officiel du 7 juillet 2011, officialise cette décision.

PUB

Les poppers, des psychoactifs à inhaler

Les poppers sont des produits volatils que l’on inhale. Apparus à la fin des années 70, ils sont aujourd’hui utilisés à des fins récréatives par des populations jeunes. Selon les dernières enquêtes, 14% des ados de 17 ans en ont consommé en 2008, contre 2,4% en 2000 (enquête Escapad). Plus récemment, le Baromètre santé de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) indique que « 5,3% des 15-64 ont déjà consommé des poppers en 2010 (10,8% des 18-25 ans) contre 3,9% en 2005 (5,4% des 18-25 ans) ».

PUB
PUB

Poppers, des effets indésirables graves, parfois mortels

Les poppers contiennent des nitrites, qui provoquent une vasodilatation cérébrale, périphérique et génitale. Mais les poppers ont aussi pour conséquence de diminuer le transport de l’oxygène dans le sang, ce qui est susceptible de provoquer une cyanose et une hypoxie. D’autres effets indésirables ont également été décrits : tachycardies, céphalées, nausées, vomissements, hypotensions, malaises, troubles cardiovasculaires potentiellement mortels, atteintes oculaires (anomalies rétiniennes, baisses de l’acuité)...

Rien d’étonnant à ce que des cas d’atteintes graves aient été enregistrés, dont 6 décès entre 1999 et mars 2011.

Sur proposition de l’Afssaps et après avis de la Commission nationale des stupéfiants et des psychotropes, la publication d’un arrêté officialise l’arrêt de la vente des poppers.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 12 Juillet 2011 : 14h29
Mis à jour le Mercredi 23 Octobre 2013 : 16h39
Source : Communiqué de presse de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afsassps) et de la Direction générale de la santé (DGS), 11 juillet 2011.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés