La politesse, des vertus plus grandes qu'il n'y paraît

Un droit au respect

Mais la politesse, c'est aussi bien plus que cela. Quand une maman demande à son enfant de dire « s'il te plait », elle ne lui apprend pas seulement une phrase, une habitude de comportement. Elle lui fait aussi passer le message que l'autre n'est pas là pour se plier à vos désirs, qu'il n'est pas un esclave, mais qu'il a le droit au respect. Et dans le fond, c'est sans doute cela le plus important. C'est qu'à force de se comporter comme si l'on respectait l'autre, comme si on l'appréciait, on finit réellement par penser comme on agit. Ainsi, le vernis de la politesse, qui a priori semble une petite couche recouvrant notre psychisme, finit par s'incruster en profondeur.

Les personnes vraiment polies ont d'ailleurs souvent un profond respect pour les autres, une vraie gentillesse que l'on ressent très bien. Et cela est vrai pour tous les comportements. Il est bon de se comporter non comme on en a la pulsion, mais d'une manière qui représente ce que l'on a envie d'être réellement en profondeur. Comme le disait Paul Bourget : « Il faut vivre comme l'on pense, autrement l'on finit par penser comme on vit ». Cet effort de comportement porte donc ses fruits en profondeur. En tant que parents, nous l'appliquons à nos enfants et nous pouvons tout aussi bien nous l'appliquer à nous-mêmes pour aller toujours plus vers l'idéal de ce que nous avons envie de devenir. Alors, si vous en avez parfois assez de rabâcher pour la millième fois « on dit s'il te plait », rappelez-vous que vous êtes aussi en train de faire un travail éducatif en profondeur, cela vous mettra du baume au coeur !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :