Plus de fruits, moins de diabète

Publié le 13 Janvier 2014 | Mis à jour le 20 Janvier 2014
Auteur(s) : Dr Philippe Presles
© getty

Plus on mange de fruits, moins on risque de faire un diabète.

La démonstration est maintenant bien établie grâce au suivi de trois grandes cohortes américaines permettant d’observer plus de 3 millions d’années d’habitudes alimentaires. Le trio de tête est décroché par les myrtilles, le raisin et la pomme.

PUB

Les grandes cohortes, qui suivent médicalement des milliers de gens sur de nombreuses années, sont devenues essentielles pour répondre à des questions clés pour notre santé. En l’occurrence, les chercheurs en santé publique de l’université d’Harvard (USA), ont voulu établir la relation entre la consommation régulière de fruits et le risque de développer un diabète.

Ils ont ainsi réuni les données de 3 grandes cohortes, la Nurses’Health Study avec 66.105 personnes incluses, la Nurses’Health Study II avec 85.104 personnes recrutées, et la Health Professionals Follow-up Study pour 36.173 personnes de plus, pour un total de 187.382 personnes suivies. Parmi elles, 12.198 ont développé un diabète de type 2.

PUB
PUB

Une bonne hygiène de vie

Trois grandes informations ressortent de cette enquête colossale. La première est que plus les gens mangent de fruits, plus ils ont une bonne hygiène de vie par ailleurs. C’est ainsi que par rapport à ceux qui ne mangent que très rarement des fruits, ceux qui en consomment plusieurs fois par jour, font 2 fois plus d’activité physique, fument 2 fois moins, et boivent un tiers de moins d’alcool. Il en ressort que la tendance à s’occuper de sa santé est globale, et qu’elle pousse à avoir un comportement sain sur tous les paramètres santé qui comptent : alimentation, activité physique, tabac et alcool.

Plus de fruits, moins de diabète

Le deuxième enseignement de cette grande enquête est que plus on mange de fruits, plus le risque de développer un diabète de type 2 est faible. Rappelons que ce type de diabète survient généralement après 40 ans, chez des gens qui ont souvent trop sollicité leur pancréas par une alimentation trop riche. Autrement dit, cette étude confirme que le sucre contenu dans les fruits n’est pas diabétogène, et que l’on peut en manger à volonté.

Mots-clés : Diabete, Fruit, Alimentation
Soumis par la Rédaction le
PUB
PUB

Contenus sponsorisés