La plongée sous-marine, autorisée aux diabétiques sous conditions

La plongée est autorisée aux diabétiques, mais sous conditions très strictes

Grâce à ces informations, la plongée sous-marine est désormais autorisée, avec prérogatives restreintes pour certains diabétiques :

  • Cette levée de contre-indication ne concerne que les diabétiques de type 1, dont le diabète est parfaitement bien équilibré et contrôlé, et qui sont suivis régulièrement par le même diabétologue.
  • Les hypoglycémies doivent être parfaitement bien prévenues et gérées.
  • Absence de toute hypoglycémie sévère dans l'année écoulée.
  • L'autorisation n'est valable que pour le niveau 1, délivrée par la Fédération française d'étude et de sports sous-marins (FFESSM) avec des plongées sans palier de décompression.
  • Il est nécessaire de présenter deux certificats médicaux, l'un signé du diabétologue traitant, l'autre d'un médecin fédéral.
  • Un objectif glycémique supérieur à 2 g/l au moment de l'immersion est recommandé.
  • Un protocole d'ajustement des doses d'insuline doit être prévu avec le diabétologue traitant.
  • Toute hypoglycémie lors d'une plongée impose une remontée à vitesse habituelle avec resucrage en surface.
  • Comme sur terre, il est impératif d'avoir sur soi de quoi se resucrer. Il est donc nécessaire de prévoir un conditionnement adapté au milieu sous-marin : berlingot de lait concentré sucré, glucodose...

Depuis 2005, aucun accident n'a été signalé, suggérant que de nouvelles négociations pourraient encore aboutir à un assouplissement de certaines restrictions...

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Journée femme, médecine et sport, mars 2008.