Plan national anti-hépatites B et C
Sommaire

Renforcer le dépistage et améliorer la prise en charge

En plus de ces mesures préventives, l'accent devra être mis sur le dépistage. Ceci est particulièrement vrai pour l'hépatite C qui touche environ 600.000 personnes en France. Cependant, le fait que la maladie puisse rester silencieuse pendant 15 à 20 ans fait qu'un grand nombre, estimé à 300.000, ne se sait pas atteint de la maladie. Une campagne de dépistage grand public devrait démarrer dans le courant du second trimestre.Par ailleurs, certains médicaments comme l'interféron, qui auparavant n'étaient délivrés qu'en milieu hospitalier pourront être à la disposition des médecins de ville. Cela devrait permettre de désengorger les services hospitaliers et améliorer la prise en charge des malades. Consultation psychologique et éducation thérapeutique seront proposées aux malades dans les services cliniques pour les accompagner et les encourager à observer leur traitement. Une enveloppe de 2,37 millions d'euros est prévue à cet effet.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :