Pilule progestative : les principaux effets indésirables

Publié par La Rédaction E-Santé le Vendredi 03 Août 2018 : 12h00
Contrairement à la pilule classique, la pilule progestative ne contient pas d’œstrogènes. Elle convient particulièrement aux fumeuses, aux femmes en surpoids, aux diabétiques, ou à celles qui souffrent de problèmes de circulation sanguine. Quels sont les effets indésirables de la pilule progestative ?
© Istock
PUB

Pilule progestative : de quoi s’agit-il ?

La pilule progestative se distingue de la pilule classique, dans la mesure où elle ne contient pas d’œstrogènes, mais uniquement un progestatif de synthèse. Elle se prend en continu, c’est-à-dire qu’il n’y a pas d’interruption entre deux plaquettes. Conséquence : il n’y a pas de saignements. Elle convient particulièrement aux femmes qui viennent d’accoucher, à celles qui ne peuvent pas porter de stérilet, de même qu’aux femmes souffrant d’hypertension ou d’hypercholestérolémie.

PUB
PUB

Pilule progestative les effets indésirables

La pilule progestative a des effets indésirables. Il faut les connaître avant d’opter pour ce mode de contraception. En cas d’oubli ou de non-respect strict de l’horaire de prise, des saignements vaginaux peuvent apparaître. Par ailleurs, la prise de pilule progestative affecte la libido. En effet, c’est au moment de l’ovulation que la libido est la plus forte. Or la pilule annule l’ovulation, donc supprime le pic de libido. En outre, la pilule progestative peut entraîner une sécheresse vaginale, de sorte que les rapports sexuels deviennent pénibles. La prise de pilule progestative peut s’accompagner de maux de tête, d’éruption cutanée et de nausées. Enfin, plus grave, à l’image des autres pilules, elle augmente les risques de cancer du sein et de l’utérus. A contrario, sous pilule progestative, on note une diminution des cancers des ovaires et de l’endomètre.

Publié par La Rédaction E-Santé le Vendredi 03 Août 2018 : 12h00
PUB
PUB
A lire aussi
L’anneau vaginalPublié le 13/07/2015 - 13h23

L’anneau vaginal se place à l’intérieur du vagin où il diffuse des hormones contraceptives. Il se change une fois toutes les trois semaines.

La contraception progestativePublié le 14/06/2002 - 00h00

La contraception orale reste la première méthode de contraception en France car elle est efficace, simple d'utilisation et généralement bien tolérée. Cependant, le choix de la patiente ou son histoire médicale peut faire proposer d'autres méthodes. L'efficacité de chaque méthode est...

Autre pilule, autre contraceptionPublié le 09/06/2008 - 00h00

La pilule contraceptive classique est composée de deux hormones : oestrogène et progestérone. Mais chez certaines femmes, elle est contre-indiquée. On peut alors se tourner vers une pilule contenant uniquement de la progestérone. Explications.

La contraception orale (la pilule oestroprogestative)Publié le 14/08/2001 - 00h00

La première pilule oestroprogestative a été mise au point en 1955 et légalisée en France en 1967. Depuis, sa composition a progressivement évolué et sa tolérance s'améliore d'année en année. La pilule reste actuellement le moyen de contraception le plus efficace et le plus répandu dans...

Plus d'articles