Le pied d'athlète ne passera pas par mes orteils

Si les sportifs sont souvent touchés par le pied d'athlète, c'est que cette mycose est contagieuse et s'attrape souvent en marchant pieds nus dans les douches, vestiaires et sur les rebords de piscine. La transpiration dans les chaussures de sport favorise également l'apparition d'un pied d'athlète, tout comme le port de bottes chez les marins par exemple.
Publicité

Des champignons qui attaquent les orteils

Le pied d'athlète correspond à une infection par des champignons microscopiques (levures ou dermatophytes), siégeant le plus souvent entre les orteils et se traduisant par des rougeurs, des squames, voire des cloques. Le pied d'athlète peut entraîner des fissures ou des crevasses plus ou moins profondes, et provoquer des brûlures et des démangeaisons.

Publicité
Publicité

La lésion débute généralement au fond du pli, qui devient rouge, scindant et irrité. La zone démange et se fissure.

Quel traitement contre le pied d'athlète ?

Comme la plupart des mycoses, le pied d'athlète est bénin et peut être guéri en un mois à l'aide d'un antifongique et d'une bonne hygiène. Il s'agit le plus souvent d'un gel à appliquer sur la peau. Dans les cas sévères ou en cas de fréquentes récidives, les antifongiques sont pris par voie orale (comprimés).

 
Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 17 Mai 2010 : 02h00
Mis à jour le Lundi 24 Août 2015 : 16h14
Source : Manuel Merck, Encyclopédie médicale, Editions Larousse.