Le pied de l'Ado : à surveiller de près !

Publié le 13 Février 2006 à 1h00 par Dr Philippe Presles
Le pied supporte tout le poids du corps. Il est ainsi constamment mis à l'épreuve. C'est une raison largement suffisante pour en prendre le plus grand soin. Pourtant, il est souvent négligé. Certaines anomalies se révélant souvent pendant l'adolescence, et surtout lors de la pratique d'un sport, c'est un moment idéal pour montrer ses pieds à un podologue.
© Istock
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Aujourd'hui, les grandes anomalies du pied sont diagnostiquées à la naissance. Toutefois certaines anomalies, plus mineures, peuvent se révéler à l'adolescence. Quelles sont ces affections, comment les prévenir, les traiter ?

Le pied creux

Comme son nom l'indique, la voûte plantaire dessine un creusement excessif, c'est-à-dire qu'elle est trop cambrée. Le pied subit alors diverses déformations squelettiques et musculaires : le cou-de-pied fait saillie vers le haut, les orteils sont en position trop basse (pied tombant) et le talon est orienté vers l'extérieur. Les orteils se mettent alors en griffe, ce qui entraîne des frottements de la peau à l'origine d'ampoules, de cors et de durillons. À l'adolescence, le pied étant encore souple, les déformations peuvent être facilement corrigées par des semelles orthopédiques et une rééducation. Mieux vaut intervenir à cet âge, car plus tard, lorsque le pied est raide, le traitement est chirurgical. L'origine du pied creux peut être une lésion neurologique, comme par exemple une paralysie musculaire. Mais le plus souvent la cause reste inconnue.

Le pied plat

Il s'agit inversement d'un affaissement de la voûte plantaire, responsable d'une augmentation de la surface d'appui plantaire au sol. Avant l'âge de 6 ans, la majorité des enfants ont les pieds plats. Ce n'est que plus tard, avec le développement du squelette, des muscles et des tendons que les arches plantaires se creusent. Mais chez certaines personnes, le pied reste plat à l'âge adulte. Cette déformation assez fréquente est indolore dans 95% des cas et ne nécessite aucun traitement. Elle peut cependant devenir douloureuse après la puberté, parfois du fait d'une prise de poids importante ou de la pratique d'un nouveau sport. Tant que le pied est souple, on peut corriger la déformation. Le traitement associe le port de semelles orthopédiques creusant la voûte plantaire et une rééducation afin de renforcer les muscles de la plante des pieds.

Le pied d'athlète

Il s'agit cette fois d'une maladie cutanée due à la prolifération de micro-organismes comme par exemple des champignons microscopiques. Cette affection est fréquente, particulièrement chez les sportifs et en règle générale chez toute personne portant des chaussures qui favorisent la transpiration et donc la macération. Les lésions se localisent entre les orteils. Elles se manifestent initialement par des rougeurs et des cloques avant de se transformer en fissures ou crevasses plus ou moins profondes. Le traitement repose sur l'application d'antifongiques (médicaments contre les champignons). Ensuite, la prévention des récidives repose sur l'apprentissage d'une hygiène rigoureuse des pieds.