Peut-on prévenir les allergies alimentaires ?

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 14 Novembre 2011 : 11h49
Mis à jour le Jeudi 17 Novembre 2011 : 15h37

Avec 30% des enfants de moins de 15 ans allergiques, l’allergie représente la 4e maladie chronique.

La prévention est donc essentielle, mais peu de mesures ont montré leur efficacité. Quelles sont celles que l’on peut réellement mettre en pratique pour prévenir les allergies alimentaires ?

© Istock
PUB

La prévention dite primaire des allergies alimentaires

La prévention des allergiesalimentaires peut débuter très tôt dans la vie, dès la naissance (voire pendant la grossesse, certaines études suggérant d’éviter les cacahuètes notamment), mais sans garantie bien évidemment. Il s’agit classiquement des mesures suivantes :

  • Allaiter le plus longtemps possible, durant 4 à 6 mois au moins. Attention toutefois, si le nourrisson développe un eczéma, il faudra évoquer une allergie alimentaire via le lait maternel.
  • À défaut d’allaitement ou en complément, il existe des laits spécifiques pour les bébés qui régurgitent, en cas de coliques ou de haut risque d’allergie (hydrolysat extensif de caséine, hydrolysats partiels de protéines du lactosérum, formule standard).
  • Ne pas débuter la diversification alimentaire trop tôt, soit pas avant 4 mois, voire plutôt 6 mois pour les enfants qui ont des parents ou une fratrie qui présente déjà un asthme, un eczéma ou un rhume allergique.

    Retarder davantage l’introduction de l’œuf et du poisson n’a pour l’instant pas d’efficacité prouvée.

    En revanche, l’introduction des différents aliments doit toujours être très progressive.

    On retiendra que l’on débute par des apports végétaux (en commençant par les carottes, haricots verts, pomme, poire, coing), mais sans attendre pour autant un an ou 18 mois pour introduire l’œuf ou le poisson.

  • Pas de régime durant la grossesse ni durant l’allaitement.

Cette prévention des allergiesalimentaires, dite primaire est intuitive chez les enfants qui ont des antécédents familiaux allergiques. En effet, lorsque les 2 parents présentent un asthme, eczéma atopique ou une rhino-conjonctivite allergique, le risque pour l’enfant de devenir lui aussi allergique est de 50 à 80%. Ce risque baisse à 20-40% si seul l’un des parents ou la fratrie est allergique. À savoir que si personne n’est allergique dans la famille, le risque pour l’enfant est tout de même de 15%.

A noter qu’en prévention des allergies, le tabac est à exclure, à la fois pendant la grossesse et durant l’allaitement, ainsi que toute forme de tabagisme passif. En revanche, il n’existe pas de preuve justifiant l’exclusion des animaux de compagnie ou l’évitement de la crèche.

PUB
PUB

Allergies alimentaires, la prévention des récidives

Ensuite, les conseils préventifs visent à éviter les récidives. Voici les quelques consignes à respecter :

  • Après la première manifestation allergique, la confirmation du diagnostic et le bilan de l’allergologue, il convient de respecter scrupuleusement le régime alimentaire préconisé, qui consiste à évincer les aliments auxquels on est allergique.
  • Bien étudier l'étiquetage des aliments industriels.
  • Se rapprocher des associations spécialisées en allergies et des associations de patients.
Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 14 Novembre 2011 : 11h49
Mis à jour le Jeudi 17 Novembre 2011 : 15h37
PUB
PUB
A lire aussi
Interview : L'allergie est-elle la maladie du siècle ?Publié le 25/06/2003 - 00h00

L'allergie est souvent vécue comme une calamité qu'il faut subir. Pourtant, l'allergologie a réalisé des progrès remarquables depuis les années 80. Le Dr Etienne Bidat* nous précise pourquoi la prise en charge doit être globale, passant par une connaissance et une compréhension de la...

Dermatite ou eczéma atopique : conseils aux parentsPublié le 18/01/2005 - 00h00

La dermatite atopique, ou eczéma atopique, est une maladie fréquente surtout chez l'enfant, dont la prévalence a considérablement augmenté dans les pays occidentaux. L'eczéma atopique peut débuter à tout âge, mais il apparaît le plus souvent entre le 3e et le 6e mois de la vie. A...

Grossesse, peut-on prévenir l'allergie alimentaire ?Publié le 08/03/2005 - 00h00

Pendant la grossesse, on conseillait auparavant de faire un régime, l'efficacité d'une telle mesure contre l'apparition d'une allergie alimentaire n'a jamais été prouvée. Actuellement, la seule recommandation est de limiter la consommation de cacahuètes pendant la grossesse. Après la...

Plus d'articles