Une pétition exige le non-renouvellement de l’autorisation du désherbant Roundup (glyphosate)

La validité européenne de l’autorisation de mise sur le marché du Roundup,désherbant phare de Monsanto, expire fin 2015. Afin que celle-ci ne soit pas renouvelée pour 10 ans, la Ligue contre le cancer et l’Association de défense des consommateurs foodwatch France lancent une pétition à l’intension de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA).

PUB

Une pétition pour interdire le glyphosate, ingrédient principal du désherbant Roundup

Le glyphosate est le principal ingrédient du Roundup, désherbant le plus utilisé dans le monde. En France, quelque 10.000 tonnes sont déversées chaque année par les agriculteurs et les particuliers. Des traces de ce produit sont retrouvées partout, dans l’air que nous respirons, même en ville, dans l’eau de consommation, dans nos assiettes, dans le lait maternel, dans l’urine. Or au fil des années, les doutes quant à l’innocuité du glyphosate se sont accumulés, à tel point qu’en mars dernier, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), une agence de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a classé cette substance dans la catégorie des « cancérogènes probables ». Les expositions au glyphosate sont potentiellement très dangereuses pour la santé de millions de citoyens européens, indique la Ligue nationale contre le cancer : elles pourraient notamment « causer des malformations chez les embryons et perturber le système hormonal ».

PUB
PUB

La Ligue s’oppose au renouvellement de l’autorisation du Roundup

D’ici fin 2015, les experts de l’EFSA devront une nouvelle fois statuer sur l’innocuité pour la santé de ce désherbant. La Ligue demande à ces experts de tenir compte des données récentes et d’appliquer le principe de précaution qui permet d'interdire toute substance dès lors qu'elle est potentiellement dangereuse pour la santé.

Via une pétition, la Ligue nationale contre le cancer et foodwatch France interpellent les pouvoirs publics, les médias et l'opinion publique sur les dangers d'une exposition au glyphosate et demande que l’autorisation de renouvellement pour 10 ans ne soit pas accordée.

« En Allemagne et aux Pays-Bas, foodwatch a déjà mobilisé en quelques jours près de 39.000 consommateurs qui ont signé la pétition adressée à Bernhard Url, président de l'EFSA, pour l'appeler à tenir compte des mises en garde de l'Organisation mondiale de la santé. »

Publié par Rédaction E-sante.fr le Jeudi 27 Août 2015 : 13h23
Mis à jour le Jeudi 27 Août 2015 : 14h35
Source : Communiqué de presse foodwatch et Ligue nationale contre le cancer, 26 août 2015.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés