La pelade : quand les cheveux partent par plaques…

© Istock

La pelade est une maladie inflammatoire auto-immune qui se manifeste par une perte de cheveux et/ou de poils le plus souvent par plaques de taille variable.

Comment reconnaître la maladie ?
Quels sont les traitements ? Sachant que cette maladie qui évolue par poussées est heureusement réversible.

PUB

La pelade, une maladie inflammatoire chronique auto-immune

La pelade est plus fréquente qu'on le croit : 1,7 % de la population, soit un million d’individus affectés à un moment donné de leur vie par cette maladie.

La pelade est une maladie auto-immune, c’est-à-dire que l’organisme considère à tort ses propres cellules comme étrangères et s’évertue à détruire les bulbes pileux, d’où une chute de cheveux ou de poils de façon localisée.

Il existe une prédisposition génétique de la maladie : on estime que le risque de développer une pelade pour un enfant dont l’un des parents est atteint d’une forme sévère est de 2 à 6 %.

PUB
PUB

Comment reconnaître une pelade ?

La pelade se manifeste par des plaques sans poils ni cheveux, souvent rondes ou ovales et plus ou moins étendues.

La peau à cet endroit est blanche et lisse.

Les plaques peuvent par exemple débuter au sommet du crâne et s’étendre latéralement, parfois jusqu’au-dessus des oreilles.

Sur le crâne, la bordure des plaques comprend typiquement de petits cheveux courts en forme de point d’exclamation.

Les ongles sont aussi parfois affectés : ils deviennent rugueux et présentent de petites dépressions.

Publié le 28 Octobre 2013 | Mis à jour le 28 Octobre 2013
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Thérapeutique dermatologique, http://www.
Voir + de sources
therapeutique-dermatologique.org.
La rédaction vous recommande sur Amazon :