Adieu les fesses molles !

© Istock

Vous trouverez toutessortes d’exercices pour muscler vos fessiers sur e-sante.

Ici, cet article vous propose des informations et des conseils complémentaires pour bien réaliser vos exercices spécial fessiers et augmenter leurs bénéfices

Objectif : adieu les fesses molles.

PUB

Variez les exercices spécial fessiers

La région fessière est l’une des plus difficiles à muscler. Il est donc impératif de faire travailler ses fessiers très régulièrement.

Par ailleurs, il faut savoir que les fessiers comprennent différentes zones : les muscles du haut de la fesse, du bas de la fesse, du côté. Pour les muscler tous, il faut varier les exercices, certains faisant, par exemple, travailler les muscles du haut, d’autres les muscles du côté.

PUB
PUB

Ainsi, à moins d’avoir une atonie fessière marquée à un endroit précis, il est conseillé de varier les exercices spécial fessiers pour obtenir une région fessière esthétique.

À défaut, certaines personnes s’étonnent d’avoir toujours la fesse tombante malgré des années d’exercices. C’est qu’elles n’ont pas fait travailler tous les muscles des fessiers

Réalisez vos exercices avec lenteur.

Pour accentuer le « bombé fessier », portez des lests aux chevilles de 500g ou 1kg.

Faut-il continuer l’exercice lorsque la douleur est là ?

Lorsque l’on fait travailler ses fessiers, ils deviennent plus ou moins vite douloureux. Faut-il poursuivre l’exercice malgré la douleur ?

Oui, autant que possible. La douleur témoigne du travail musculaire et il n’existe aucun autre moyen de muscler cette zone qu’en faisant des exercices.

On retiendra que la douleur ne signifie pas forcément qu’il faut stopper l’exercice.

Publié le 31 Décembre 2012 | Mis à jour le 20 Janvier 2016
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : En forme jusqu’à 100 ans, Lydie Raisin, Editions Leduc.
Voir + de sources
Maigrir selon votre silhouette, Dr Raphaël Blairvacq, Editions Leduc.