Peaux sensibles ou allergiques : un phénomène en croissance

Qu'elle soit sèche, normale ou grasse, la peau peut devenir sensible : tiraillements, sensations d'échauffement, picotements, rougeurs… Ces réactions inflammatoires exagérées sont parfois difficiles à supporter. Or aujourd'hui, il semblerait que 60% des Européennes ressentent un inconfort cutané. Pourquoi et que faire ? Claude Fromageot, directeur de la recherche Yves Rocher, nous éclaire sur ce sujet.

Publicité

e-sante : Quelle est la différence entre une peau sensible et une peau allergique ?

Claude Fromageot : La peau sensible n'est pas à confondre avec la peau allergique. Même si les symptômes sont proches, il s'agit de deux phénomènes distincts. Concrètement, la peau allergique déclenche une réaction immunitaire face à un agent extérieur alors que la peau sensible développe des réactions inflammatoires à répétition.

Publicité
Publicité

e-sante : Quelles sont les causes de cette hypersensibilité ?

Claude Fromageot : A la fois liées à des facteurs endogènes et exogènes, les causes de l'hypersensibilité cutanée sont multiples. Variation de température, pollution, exposition solaire, produits cosmétiques inadaptés A ces facteurs extérieurs peuvent s'ajouter des causes endogènes comme le stress, la fatigue ou encore un déséquilibre hormonal. La sensibilité cutanée est donc une réalité complexe qui touche aujourd'hui tous les types de peaux.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 17 Novembre 2004 : 01h00
Mis à jour le Mercredi 11 Juillet 2012 : 09h59