Peau débronzée, l’épilation au laser c’est maintenant !

© Istock

Le principe de l’épilation laser est le suivant : détruire le bulbe du poil en prenant pour cible la mélanine. Or la mélanine est aussi le pigment qui colore notre peau après une exposition au soleil. C’est ainsi que l’épilation laser ne se pratique pas sur une peau bronzée. Autrement dit, c’est maintenant, alors que vous avez débronzé, qu’il faut penser à l’épilation laser !

PUB

Quelle est le moment optimal pour débuter l’épilation laser ?

Lorsqu’on épile au laser, le but est de détruire les poils tout au long du cycle pilaire, c'est-à-dire pendant minimum un an. Le cycle pilaire étant décrit comme la période au cours de laquelle tous les poils du corps sortent de la peau.

Le principe du laser consiste à capter la mélanine (pigment présent dans le bulbe du poil), et à la convertir en énergie permettant de désagréger ce bulbe et empêchant donc une repousse. Il faut savoir que le poil est plus chargé en mélanine en période de croissance, il est donc important de définir en fonction de la pousse des poils l’intervalle le plus approprié entre chaque séance. En moyenne on compte entre cinq et six semaines.

Il faut savoir néanmoins que la mélanine est aussi le pigment qui colore notre peau.

PUB
PUB

On comprend donc que si nous sommes bronzés, le laser, en captant la mélanine du bulbe va aussi capter la mélanine de la peau et donc la brûler.

Il est donc important avant de faire les séances d'épilation au laser de ne pas aller au soleil, de ne pas prendre de gélules préparatrices au soleil, de ne pas faire d’UV, ces techniques boostant la mélanine. On comprendra aussi qu’il faudra faire une pause pendant les vacances et après le retour, le temps de débronzer.

Pour être tranquille pour l’été suivant il est donc important de commencer les scéances d'épilation laser dès le mois d’octobre.

Epilation laser : quelle est la durée du traitement ?

Il faut savoir qu’il existe des zones à risques de stimulation pilaire (visage, zone péri-alvéolaire...) où la prise en charge nécessite des séances plus rapprochées.

Il faut compter 6 à 7 séances en moyenne pour une zone, à un rythme de 4 à 6 semaines pour les premières séances puis espacées de 2 mois, voire 3 mois, lors d’une repousse beaucoup plus lente. Le traitement est adapté à chacun au regard de sa repousse du poil et de son cycle pilaire.

Publié le 28 Octobre 2011 | Mis à jour le 31 Mars 2016
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Interview de Catherine De Goursac