Le patch minceur : l'autre solution minceur

Présenté sous la forme d'un adhésif à appliquer sur la peau, le patch minceur diffuse des actifs amincissants pendant 24 heures. Avantages et inconvénients.
PUB

Les avantages du patch minceur

Les patchs amincissants représentent une alternative locale aux crèmes amincissantes. Ils sont concentrés en principes amincissants, raffermissants et/ou drainants, qu'ils libèrent au contact de la peau. Certains de ces agents amincissants bloquent les enzymes responsables de la formation des lipides, d'autres ralentissent l'absorption des graisses, tout comme les actifs contenus dans les crèmes amincissantes.

Les principes pénètrent à travers l'épiderme sans massage. La pénétration est également favorisée par l'effet occlusion, la zone patchée restant en contact direct et permanent avec le patch. Les actifs ne risquent pas non plus d'être éliminés par les frottements avec les vêtements, notamment au niveau abdominal.

PUB
PUB

Le patch présente l'avantage d'agir immédiatement et pendant longtemps sans discontinuer, environ 24 heures.

Les inconvénients du patch minceur

L'inconvénient majeur du patch amincissant est qu'il agit de façon très localisée. Même s'il existe des patchs de différentes tailles, ils ne permettent pas de recouvrir de large zone.

Il faut les changer tous les jours. Ceci étant dit, les crèmes minceur doivent être appliquées tous les jours, voire deux fois par jour et nécessitent un massage.

Or justement, le massage est très important en matière d'amincissement. On estime que le simple fait de masser les zones enveloppées pour faire pénétrer les crèmes ou les gels a certainement un rôle aussi important que les principes actifs contenus dans ces produits.

Alors idéalement, le complément du patch est le massage quotidien des zones que l'on souhaite amincir.

A noter d'ailleurs qu'à ce jour, l'efficacité de ces patchs n'a été prouvée que par les marques elles-mêmes qui réalisent des tests sur volontaires.

Enfin, la pratique d'une activité physique régulière reste impérative, sans oublier l'adoption d'une alimentation équilibrée.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 17 Août 2009 : 02h00
Mis à jour le Lundi 18 Juillet 2016 : 15h42