Le patch contraceptif
Le patch contraceptif est un timbre que l’on colle sur la peau et qui diffuse des hormones contraceptives, les mêmes que la pilule. Il offre une semaine de liberté. En effet, contrairement à la pilule qui se prend tous les jours, il se change toutes les semaines.
Sommaire

Quelques inconvénients

Le patch contraceptif présente les mêmes contre-indications et les mêmes risques d’effets secondaires que la pilule œstroprogestative.

Il colle généralement très bien à la peau (même sous la douche, dans le bain, à la piscine), mais il peut arriver qu’il se décolle : dans 2 % des cas, c’est donc rare.

Il se voit à la piscine ou à la plage. Il est aussi visible par le partenaire.

Quelques rares cas d’allergie cutanée ont été rapportés.

Il n’est pas remboursé par l’Assurance maladie.

Le patch en pratique

Il est délivré en pharmacie sur ordonnance du médecin (ou d’une sage-femme).

Il coûte 15 euros par mois (1 boîte de 3 patchs).

En cas d’accident

Oubli de changer son patch : la protection est encore assurée pendant 48 heures.

Patch décollé : recoller un patch le plus rapidement possible et dans les 24 heures.

Au-delà, il faut prendre les mêmes précautions que pour un oubli de pilule oestroprogestative supérieur à 12 heures.

A lire sur e-sante J'ai oublié ma pilule, que faire ?

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Guide: 

Source :