Le patch contraceptif

Le patch contraceptif est un timbre que l’on colle sur la peau et qui diffuse des hormones contraceptives, les mêmes que la pilule. Il offre une semaine de liberté. En effet, contrairement à la pilule qui se prend tous les jours, il se change toutes les semaines.

Publicité

Principe et efficacité du patch

À travers la peau, le patch diffuse en continu des hormones qui rejoignent la circulation sanguine. Ce sont les mêmes hormones que celles apportées par la pilule : œstrogène (estradiol) et progestatif.

Il se colle n’importe où, sur le bras, l’épaule, le dos, le ventre, les fesses, excepté sur les seins.

Il se change toutes les semaines pendant 3 semaines, suivies d’une semaine sans patch pendant laquelle surviennent les règles (c’est le même principe que la pilule : 21 jours d’hormones suivis d’une semaine de repos).

Son efficacité est identique à celle d’une pilule œstroprogestative classique : 99,7 %. Mais les risques d’oublis sont moindres qu’avec la pilule puisqu’il ne suffit de penser à le changer qu’une seule fois par semaine. Malgré tout, on peut oublier de le changer ou d’en remettre un après la 4e semaine d’arrêt. En tenant compte de ce risque d’erreur, l’efficacité du patch est de 91 %.

Patch contraceptif : les avantages

Il n’est plus nécessaire de penser tous les jours à prendre sa pilule avec les risques d’oublis que cela comporte. Il suffit jusque de le changer une fois par semaine.

Il est assez facile de penser à changer son patch, car il se voit.

Il est très simple à utiliser.

Guide: 

Publié par Rédaction E-sante.fr le Jeudi 09 Juillet 2015 : 15h08
Mis à jour le Jeudi 09 Juillet 2015 : 15h09
PUB
PUB