Bilan biologique avant et au cours d'une contraception

Publié par Dr Philippe Presles le Vendredi 01 Juin 2001 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 08 Juillet 2011 : 10h36
Contraception
PUB

Qu'est-ce qu'une contraception ?

Toutes les méthodes empêchant la fusion de l'ovule et du spermatozoïde sont des moyens contraceptifs ou de contraception. Par abus de langage, on désigne souvent comme « contraception », les traitements hormonaux œstro-progestatifs à visée contraceptive.

PUB
PUB

Pourquoi un bilan biologique avant ou au cours d'une contraception ?

  • L'objectif du bilan biologique avant la prise d'unecontraception est de vérifier l'absence de contre-indication évaluable par la biologie.
  • En cours de traitement hormonal oestro-progestatif, certaines modifications biologiques peuvent apparaître, nécessitant parfois l'arrêt du traitement : l'objectif du bilan biologique en cours de contraception est de vérifier la bonne tolérance biologique de la contraception hormonale.
  • Lorsque la femme est absolument indemne de tout antécédent pouvant faire suspecter une anomalie biologique, le premier bilan est réalisé dans les 3 à 6 mois suivants le début du traitement.
  • Le bilan biologique est ensuite renouvelé tous les 5 ans, si les examens sont normaux et en l'absence de toute maladie personnelle ou familiale.
  • Le bilan biologique est renouvelé initialement tous les 3 à 6 mois en cas d'antécédent familiaux de diabète ou d'anomalies des lipides.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Vendredi 01 Juin 2001 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 08 Juillet 2011 : 10h36
PUB
PUB
A lire aussi
Contraception : les bonnes pratiques se généralisentPublié le 13/05/2013 - 09h54

Après les débats autour des pilules de 3ème et de 4ème génération, les bonnes pratiques se généralisent et concernent tant les patientes que les médecins et les autorités. Le choix des méthodes contraceptives est plus ouvert, les prescriptions se médicalisent, et des recommandations...

La pilule au-delà de 35 ansPublié le 30/04/2003 - 00h00

La prescription d'une contraception orale après l'âge de 35 ans doit se faire dans le strict respect des contre-indications. Le point sur l'utilisation de la pilule dans cette tranche d'âge.

Contraception, où en est-on ?Publié le 10/08/2014 - 22h00

La polémique sur les pilules de 3ème et 4ème générations et leur déremboursement a conduit les femmes à s'intéresser à d'autres modes de contraception. Attention, si certaines méthodes comme le DIU sont efficaces, d'autres sont plus risquées...

Plus d'articles