Pas de betteraves crues SVP !

Suite à des cas d’intoxications alimentaires collectives, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) met en garde contre la consommation de betteraves crues.
© Istock

La betterave : toujours bien cuite !

La plupart d’entre nous mangent les betteraves, froides ou chaudes, mais cuites. On les trouve même en grande surface dès cuites, prêtes à la consommation. Il arrive cependant que certaines personnes les râpent et les consomment crues, notamment après achat sur les marchés ou chez les primeurs. Or la DGCCRF déconseille cette consommation sans cuisson préalable. Récemment, un épisode d’intoxication alimentaire collective ayant concerné 45 personnes fin 2016 dans la région des Pays-de-la-Loire a été déclaré. Des troubles digestifs (diarrhées, vomissements) heureusement sans gravité après ingestion de betteraves crues sont rapidement survenus notamment chez les personnes les plus sensibles (enfants, personnes âgées, immunodéprimées).

Ne pas servir de betterave crue

A ce jour, « aucune explication scientifique ne permet de connaître la cause » de ces intoxications après consommation de betteraves crues. En conséquence, la DGCCRF rappelle aux consommateurs et aux professionnels et gestionnaires d’établissements de restauration collective (établissements d’enseignement, maisons de retraite) de ne pas servir de betteraves crues, conformément à l’avis de l’Agence de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) du 27 novembre 2014.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Mots-clés : Betterave crue
Source : Communiqué de presse de la DGCCRF, 18 janvier 2017.