Des parcours santé annonçant le nombre de pas

© Istock

Pour se maintenir en bonne santé, rien de tel qu’une activité physique régulière. Or du conseil à la mise en pratique, il n’y a pas qu’un pas !

Afin d’inciter les plus récalcitrants au sortir de la pharmacie ou de leur consultation chez le médecin, certaines villes innovent en indiquant des parcours santé, non pas en distance, mais en nombre de pas et donc en temps.

Publicité

30 minutes d’activité physique par jour

C’est officiel, en prévention ou en association à un traitement, 30 minutes d’activité physique par jour est un minimum pour se maintenir en bonne santé ou pour améliorer l’efficacité de son traitement. Mais que font les patients hypertendus, en surpoids ou diabétiques en sortant de leur consultation ou de la pharmacie et après avoir entendu ce conseil salutaire ? Ils sont peu nombreux à rentrer à pied ou à ressortir illico faire une balade.

Publicité
Publicité

Des panneaux signalétiques en temps et non en distance

Afin de les inciter dans leur vie quotidienne à parcourir plusieurs petits trajets à pieds, la ville de Grenoble a adopté une signalétique développée par l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes) dans le cadre de sa campagne "Bouger 30 minutes par jour, c’est facile ! ». Celle-ci a l’originalité d’indiquer en temps et non en distance, de multiples petits parcours dans les rues de la ville.

Au total, 270 panneaux ont été déployés dans le centre-ville (qui génère un important flux de piétons), les voies vertes et les zones urbaines sensibles. En suivant les flèches, on peut ainsi comptabiliser 10 minutes par-ci, 10 minutes par là, et facilement atteindre les 30 minutes recommandées. A noter que cette signalétique piétonne a été étendue à certains parcours en vélo, rollers ou trottinette.

Une évaluation de cette opération est bientôt prévue, mais d’ores et déjà d’autres villes l’ont testée : Paris, Marseille, Lyon, Nice, Nantes, Bordeaux, Lille, Nancy et Meaux, où « 91 % des sondés ont apprécié cette nouvelle signalétique et 86 % l’ont jugé utile »…

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 04 Septembre 2013 : 12h32
Mis à jour le Jeudi 05 Septembre 2013 : 09h38
Source : Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes), Équilibre n°96, septembre 2013.
PUB
PUB