Pacemaker miniature : la révolution est en marche

© Istock

Un pacemaker révolutionnaire par sa miniaturisation a été implanté pour la première fois en France, sans intervention chirurgicale.

Publicité

Pacemaker : une miniaturisation révolutionnaire

Il s’appelle Nanostim et a été mis au point par une start-up californienne appartenant aujourd’hui à la société américaine St Jude Medical. Bénéficiant d’un marquage CE, ce dispositif a été implanté pour la première fois en France chez un patient au CHU de Grenoble.

Nanostim est si petit que son implantation à l’intérieur du cœur a été réalisée sans chirurgie, via un cathéter introduit dans la veine fémorale.

Publicité
Publicité

Par rapport aux autres pacemakers qui s’insèrent sous la peau en dessous de la clavicule et qui sont reliés au cœur par une sonde, Nanostim est dix fois plus petit et ne présentant pas de sonde, peut se placer directement à l’intérieur du ventricule.

Cette merveille technologique se paramètre à distance et sa pilepeut fonctionner une dizaine d’années, comme un pacemaker classique.

Un modèle sans pile, rechargeable grâce à l'énergie mécanique des battements cardiaques est en cours d’étude.

Nanostim, premier stimulateur miniaturisé

Nanostim a déjà été implanté en Europe chez une cinquantaine de patients et de nouvelles implantations sont prévues en France dès janvier 2014. Plus cher qu’un pacemaker actuel, cet appareil pourrait à terme être avantageusement implanté dans 35 % des cas nécessitant un pacemaker.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Vendredi 20 Décembre 2013 : 07h11
Mis à jour le Vendredi 20 Décembre 2013 : 08h11
Source : Les Échos, Le Figaro, 18 décembre 2013.  
PUB
PUB