Ostéopathie : craquera, craquera pas ?

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Mercredi 12 Novembre 2014 : 14h49
Mis à jour le Lundi 17 Novembre 2014 : 09h45

Le craquement sinistre qui retentit quand le praticien manipule un membre, c’est un cliché… qui a sa part de vérité ! 

Mais pourquoi craquons-nous parfois quand nous allons chez l’ostéopathe ? Et faut-il le craindre ou le souhaiter ?

© getty
PUB

Un crac chez l’ostéopathe, qu’est-ce que ça veut dire ?

Quand on entend un craquement pendant une séance d’ostéopathie c’est que le praticien a manipulé une articulation en effectuant une décoaptation : il a fait sortir les os reliés par l’articulation de leur position habituelle, puis les a laissés revenir à leur position de départ. C’est ce même bruit, bien connu, que l’on entend quand quelqu’un fait craquer ses doigts en forçant sur les articulations de ses mains. Le son et le volume auquel on l’entend varient d’une personne à l’autre, et dépendent de l’articulation déplacée et du fait que les muscles sont plus ou moins contractés.

À quoi sert ce craquement ?

À rien en tant que tel ! En effet, chez certaines personnes manipuler une articulation ne fera jamais de bruit. Et, quoi qu’il en soit, le craquement n’est pas douloureux (une séance d’ostéopathie ne doit jamais faire mal).

PUB
PUB

Faut-il souhaiter le craquement ?

C’est quelque chose d’assez connu parmi les ostéopathes. Certains clients souhaitent, voire demandent, le fameux « crac », considérant que c’est une preuve d’efficacité… D’autres en ont très peur, considèrent que c’est dangereux et refusent parfois de remettre les pieds chez un praticien qui les a fait craquer.

Ces sentiments par rapport au craquage sont parfois liés à des traumatismes. Ainsi un enfant à qui l’on a fait mal pendant une séance mal menée et qui a entendu un craquement à ce moment est susceptible de devenir un adulte qui a peur des cracs…

En vérité… les deux ont tort !

En effet, le craquement est lié à une manipulation bien spécifique, qui est conseillée dans certaines situations… mais pas toutes. Elle sera plus souvent utilisée pour un problème aigu, et d’origine mécanique – typiquement, une douleur dorsale déclenchée par un déménagement.

En revanche, si vous avez un problème chronique, une névralgie, une sciatique, le craquement ne vous sera d’aucune aide et il est inutile de le demander.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Mercredi 12 Novembre 2014 : 14h49
Mis à jour le Lundi 17 Novembre 2014 : 09h45
Source : Frédéric Burnotte de la Société belge d’ostéopathie.
PUB
PUB
A lire aussi
L’ostéopathie : une arme contre les douleurs articulaires ?Publié le 14/10/2012 - 22h00

Les motifs de consultation en ostéopathie sont souvent les mêmes : mal au dos, mal au cou.  Bref mal aux articulations !  Mais quelle est l’action de l’ostéopathie sur ce type de douleurs ? Est-elle compatible avec d’autres approches ?

Problème de mâchoirePublié le 31/05/2001 - 00h00

L'articulation de la mâchoire, appelée plus précisément articulation temporo-mandibulaire, est située juste devant l'oreille.Elle est composée de deux structures principales : le condyle articulaire (partie de la mâchoire inférieure) et la fosse glénoïde (partie du crâne).Entre les deux...

Plus d'articles