Opérations de la cataracte : + 300%

L'opération de la cataracte est l'acte de chirurgie le plus fréquent en France et la deuxième cause d'hospitalisation après l'accouchement. Selon les dernières données disponibles, en 1998, 392.000 interventions ont été pratiquées, contre 286.000 en 1991 et 120.000 en 1984, soit un taux de progression de 300%. On constate par ailleurs que seules un quart des chirurgies de la cataracte sont pratiquées en ambulatoire, alors qu'aux Etats Unis ou au Canada elles s'élèvent à 90%.
PUB

La cataracte correspond à une opacité du cristallin, entraînant une gêne puis une baisse visuelle progressive. Cette affection, apparaissant généralement après la soixantaine puis s'accentuant avec l'âge, est aujourd'hui parfaitement corrigée par une intervention chirurgicale.Principalement en raison du vieillissement de la population et de l'amélioration des techniques permettant notamment d'élargir les indications, le nombre d'opérations de la cataracte a triplé en quinze ans. Elle concerne 85% des personnes de plus de 65 ans, et majoritairement des femmes. La forte croissance des demandes n'a pas posé de problème de prise en charge hospitalière car elle a été largement compensée par une diminution de la durée du séjour (en moyenne légèrement supérieure à deux jours en 1998). Toutefois, le recours à la chirurgie en ambulatoire (sans hospitalisation) reste très limité, avec seulement 23% des interventions. Ainsi, 19% des patients passent une nuit à l'hôpital et 49% deux nuits. Par comparaison aux Etats Unis, la prise en charge en ambulatoire atteint 90%.

PUB
PUB

Pourquoi ?

Il semblerait que l'absence d'un véritable consensus dans les modalités du suivi opératoire soit en cause. En effet, dès le lendemain de l'intervention, un examen doit être réalisé. Pouvant être délégué à un professionnel autre que le chirurgien, il nécessite toutefois une qualification et un équipement particulier. Cependant, on note que la chirurgie en ambulatoire est deux fois plus importante dans les établissements privés que publics, soit respectivement 28% et 14%.

Publié le 26 Février 2001
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Etude de la Direction de la Recherche, des Etudes, de l'Evaluation et des Statistiques (DRESS) du ministère de l'Emploi, février 2001.