L'OMS alerte sur les inégalités internationales face au cancer

© Istock

Les pays à faible revenu manquent de fonds pour mettre en œuvre leurs plans de lutte contre le cancer.

PUB

Comment les différents pays prennent-ils en charge le cancer ?

À l'échelle mondiale, le cancer a causé 7,6 millions de décès en 2008.

Chaque année, 13 millions de nouveaux cas sont diagnostiqués.

Face à ces chiffres alarmants, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a voulu savoir si tous les pays sont armés pour prendre en charge la maladie. Elle a donc mené une large enquête auprès de 185 pays membres entre 2009 et 2011.

Conclusion : de fortes disparités persistent et un pays sur deux n'est pas prêt à prendre en charge les cancers.

Des plans cancer qui manquent de budget

Alors que seule une minorité de pays disposait d'un plan dédié à la lutte contre le cancer lors de la précédente enquête en 2000, l'OMS a relevé dix ans plus tard un tel plan chez 81 % de ses membres. Ils sont autant à mettre en place une stratégie anti-tabac, le facteur de risque de cancer le plus important.

PUB
PUB

L'OMS regrette toutefois que les nombreux plans cancer recensés ne disposent pas tous d'un budget suffisant pour garantir leur mise en œuvre : moins d'un pays sur deux, et seulement 17 % des pays africains, disposent d'un financement adéquat.

Le rapport de l'OMS pointe également les difficultés d'accès aux thérapies antitumorales. Ainsi, la chimiothérapie n'est accessible que dans environ un tiers des pays à faible revenu, une proportion qui chute à 20 % pour la radiothérapie. Des difficultés d'accès sont également notées pour le dépistage du cancer du sein mais surtout du col de l'utérus, lequel est disponible dans 20 % des pays à faible revenu contre plus de 80 % pour les pays les plus riches.

Enfin, moins d'un pays sur deux dispose d'un registre du cancer dans la population, un élément pourtant essentiel à la définition d'une politique nationale de santé publique et à son évaluation dans la durée.

L'OMS fixe ainsi comme priorité le soutien aux pays à faible revenu, notamment pour la mise en œuvre de registres de cancers, en assurant un financement effectif des plans déjà conçus.

Rapport de l'OMS sur les maladies non transmissibles : http://www.who.int/chp/knowledge/national_prevention_ncds/en/

Publié par La Fondation ARC le Lundi 18 Février 2013 : 11h37
Mis à jour le Mardi 19 Février 2013 : 16h36
Source : Fondation ARC pour la Recherche sur le Cancer
PUB
PUB

Contenus sponsorisés