Occlusion intestinale : les causes

Publié le 31 Octobre 2018 par La Rédaction E-Santé
On parle d’occlusion intestinale quand la nourriture, les liquides et les gaz ne peuvent plus circuler dans l’intestin grêle ou le côlon et restent bloqués. La digestion ne s’effectue alors plus. Quels sont les symptômes de l’occlusion intestinale ? Quelles en sont les causes ?
PUB
© Istock

L’occlusion intestinale : les symptômes

Quand il y a occlusion intestinale, les matières fécales ainsi que les gaz sont bloqués, soit au niveau de l’intestin grêle soit du côlon ou gros intestin. Cela se manifeste par de violentes douleurs abdominales (crampes, ballonnements), des nausées et vomissements, une impossibilité à déféquer.

Les causes fonctionnelles de l’occlusion intestinale

Parmi les causes de l’occlusion intestinale se trouve un dysfonctionnement des intestins. C’est-à-dire qu’il n’y a aucune barrière physique qui empêche la circulation des matières fécales et des gaz, ce sont les intestins qui ne jouent plus leur rôle. On parle alors d’iléus paralytique, cas qui se rencontre le plus souvent après une intervention chirurgicale au niveau des intestins.

PUB
PUB

Les causes mécaniques de l’occlusion intestinale

On observe trois principales causes d’occlusion intestinale. La première est la présence de tissus fibreux, soit congénitaux soit consécutifs à une chirurgie, qui obstruent l’intestin grêle. La deuxième cause est l’apparition de tumeur ou de hernie dans l’intestin grêle. Dans une moindre mesure, on peut se trouver face à une torsion de l’intestin, à la maladie de Crohn ou à une invagination intestinale (partie de l’intestin retournée dans l’autre). Troisième éventualité : une sigmoïdite diverticulaire au niveau du côlon, c’est-à-dire de petites hernies appelées diverticules qui vont obstruer le côlon.

La rédaction vous recommande sur Amazon :