Obésité : dans un monde de sédentarité, bouger ou grossir, il faut choisir...
Sommaire

La seule solution : bouger pour ne pas grossir

C'est là que le problème commence : pour pouvoir davantage brûler les graisses, notre corps n'a qu'une solution : bouger !

Dans un monde devenu sédentaire, la prise de poids devient un facteur de stabilité pondérale. En effet, la prise de poids s'accompagne d'une augmentation de la capacité à brûler les graisses. Une prise de 10 kg de masse grasse s'associe à une augmentation de la capacité d'oxydation lipidique de 20 g par jour, ce qui est équivalent à 40 à 50 minutes d'activité physique par jour !

Pourquoi notre corps a-t-il besoin d'augmenter cette capacité à brûler les graisses ?

Essentiellement parce que nous avons des difficultés à limiter spontanément nos apports en graisses. Contrairement aux glucides et aux protéines, les graisses n'entrent que faiblement dans le mécanisme de satiété, c'est-à-dire que l'on peut manger fort gras à un repas sans avoir tendance à limiter spontanément l'apport en graisses au repas suivant.

Le contrôle des apports en graisses dépend de notre volonté d'équilibrer notre alimentation.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :