Nymphomane : comprendre l'hypersexualité

Publié le 23 Novembre 2018 par La Rédaction E-Santé
Souvent utilisé de façon péjorative, le terme "nymphomane" cache un trouble sexuel, exclusivement féminin, qui peut se révéler particulièrement gênant au quotidien. Voici quelques clés pour mieux appréhender cette libido élevée et y faire face.
PUB
© Istock

 

Qu'est-ce que la nymphomanie ?

La nymphomanie est une pathologie de la psyché qui touche la santé sexuelle. Elle prend la forme d'un dérèglement de l'appétit érotique chez une femme. Une personne nymphomane a tout le temps envie d'avoir des rapports sexuels. Son hypersexualité peut troubler sa relation de couple, son quotidien et conduire à une véritable souffrance qui peut entraîner une dépression et un isolement. La nymphomanie ne touche que les femmes. Pour les hommes, on parle de satyriasis.

Comment détecter les troubles nymphomanes ?

Toute personne souhaitant avoir des rapports sexuels très fréquents n'est bien entendu pas nymphomane. La détection de cette hypersexualité doit se faire par un professionnel de santé. Toutefois, on peut commencer à émettre quelques doutes lorsqu'une femme a envie d'avoir trois relations sexuelles par jour, ou plus, et ce, pendant plusieurs jours d'affilée. Une nymphomane a une libido si élevée que cela devient une obsession. Assouvir ses besoins sexuels devient un souci quotidien, que ce soit avec le même partenaire ou non. Souvent insatisfaite par le coït, elle ne pense qu'à recommencer, tout comme une personne boulimique ne peut réprimer ses envies compulsives de nourriture. Contrairement à une femme qui ne souffre pas de ce trouble, une nymphomane n'arrive pas à se sentir satisfaite après un rapport, qu'il y ait eu orgasme ou non. La tension sexuelle physique ne diminue pas. Cela engendre une certaine frustration qui se sent, physiquement, au niveau du sexe et se traduit par des pulsions physiques et des sécrétions vaginales importantes.

PUB
PUB

Les souffrances liées aux troubles nymphomanes

Les femmes nymphomanes ont généralement du mal à préserver leur couple. Leur libido élevée peut créer des tensions, d'autant plus qu'une personne souffrant d'hypersexualité a tendance à chercher d'autres partenaires pour tenter d'assouvir son appétit sexuel insatiable. Ce comportement, souvent stigmatisé, crée un certain isolement qui ne peut qu'aggraver la situation. La nymphomane n'est pas la seule à souffrir de ses troubles. Son compagnon souffre bien entendu des éventuelles infidélités, mais doit également faire face aux troubles psychologiques de sa partenaire et tenter de l'épauler au mieux.

Peut-on soigner les troubles nymphomanes ?

En tant que maladie psychologique, la nymphomanie doit être soignée avec sérieux. Il est donc important de demander conseil à un psychiatre ou un psychologue qui sera compétent pour guider la patiente vers la solution thérapeutique la plus adaptée à sa situation. Si le suivi psychologique ne suffit pas, certaines thérapies alternatives, comme l'hypnose, peuvent aider. L'hypersexualité s'accompagne parfois de troubles hormonaux secondaires. Dans ce cas, un traitement médicamenteux peut être prescrit.