Une nouvelle convention AERAS pour les personnes présentant un risque aggravé de santé

Une nouvelle version de la convention « s’assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé » (AERAS) vient d’être présentée par les ministres de l’Économie, de la Santé et de la Solidarité. Issue d’un an de travail collectif, elle vise à améliorer l’accès au crédit des personnes qui sont, ou qui ont été, malades. La première convention AERAS, élaborée en 2007, bénéficie chaque année à près de 400 000 emprunteurs. La convention rénovée l’améliore sur plusieurs points.
© Fotolia

Une meilleure couverture des personnes malades

Précédemment, les personnes malades pouvaient avoir accès à une assurance emprunteur restreinte à la couverture du seul risque décès, ou comportant une garantie invalidité excluant les cas où l’invalidité résulterait de leur maladie. La convention AERAS 2011 permet aux personnes malades d’être mieux couvertes via la mise en place d’une nouvelle garantie invalidité à compter de septembre 2011. Cette dernière n’exclura aucune pathologie.

Une meilleure prise en compte des avancées médicales

Un groupe de travail paritaire composé de médecins référents des associations et des assureurs va dresser, pathologie par pathologie, un diagnostic partagé sur les probabilités de décès et de rechute. Les conclusions de ce travail permettront aux assureurs de mieux prendre en compte les situations de consolidation ou de stabilisation d’affections majeures.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :