Les nouveaux sèche-mains : des propulseurs à bactéries

Publié le 20 Avril 2016 par Rédaction E-sante.fr
Quelle est la meilleure façon de se sécher les mains ? En matière d’hygiène, cette question est très importante. Utiliser une serviette à la propreté discutable revient à y redéposer toutes sortes de bactéries ; un sèche-mains électrique à air chaud propulse les germes dans l’air ambiant y compris sur vos mains ; reste la serviette en papier à usage unique, idéale, mais peu employée pour des raisons économiques. Et que penser des nouveaux sèche-mains à air pulsé ? Grande déception, ils ne valent pas mieux que les anciens appareils.
PUB

Les sèche-mains à air pulsé : l'efficacité en plus, l'hygiène en moins

Futuriste, bruyant, mais puissant et très rapidement efficace, qui n’a pas déjà rencontré dans un lieu public un sèche-mains à air pulsé ? Sont-ils pour autant plus performants pour l’hygiène des mains ? Des chercheurs britanniques ont réalisé une expérimentation en demandant à trois groupes de personnes de se sécher les mains soit avec un essuie-tout à usage unique, un appareil électrique à air chaud standard ou un sèche-mains à air pulsé. Résultat, par rapport à la serviette, le sèche-mains à air chaud propulse dans l’air jusqu’à 20 fois plus de bactéries, tandis que le sèche-mains nouvelle génération en propage jusqu’à 190 fois plus. À noter que 70% des germes expulsés par l’appareil le plus récent le sont à hauteur de la tête d’un enfant.

PUB
PUB

Au final, 15 minutes après avoir utilisé un sèche-mains à air pulsé, l’air contient 100 fois plus de microbes que si l’on avait employé une serviette.

Se laver et se sécher les mains : la mesure d’hygiène de base

On retiendra que si se laver les mains est primordial, l’art de les sécher l’est tout autant. Si les laisser sécher à l’air libre est déconseillé, les sèche-mains électriques de tout type n’offrent pas la solution idéale, et encore moins les nouvelles générations. Si vous avez le choix, privilégiez toujours l’essuie-main à usage unique.

On peut enfin se demander s’il est judicieux d’équiper avec les appareils les plus récents certains lieux à risques, comme les cantines des écoles, les hôpitaux, le secteur industriel alimentaire, etc.

Mots-clés : Main, Hygiene, Serviette
Source : P.T. Kimmitt and K.F. Redway, Evaluation of the potential for virus dispersal during hand drying: a comparison of three methods, Journal of Applied Microbiology, Vol 120, Issue 2, pp 478–486, February 2016.
PUB

A lire aussi

Toilettes : l'horreur du sèche-mains électrique

Hygiène, l'été de tous les dangers

Se sécher les mains à l'air chaud, fausse bonne idée ?

Contre les virus et la grippe A : savez-vous vous laver les mains ?

Petits gestes inédits contre virus et bactéries

Plus de bactéries sur les mains des femmes !

Plus d'articles