Nouveaux animaux de compagnie : faut-il les faire vacciner ?

De plus en plus nombreux dans nos foyers, les NAC (nouveaux animaux de compagnie) ont besoin de soins spécifiques. En fonction de leur environnement, il est conseillé de faire vacciner certains de ces animaux.

Vaccination, santé publique et santé animale

La vaccination des chiens, chats et autres animaux permet de préserver leur santé. Mais certains vaccins concernent aussi la santé publique en combattant des agents pathogènes transmissibles aux humains. Parmi les NAC, les espèces les plus communément vaccinées sont les furets, lapins et cochons nains. Plus rarement, des vaccins sont administrés aux cobayes, chinchillas et chiens de prairie. La vaccination de ces animaux s'adresse surtout aux individus reproducteurs, vivant dans un élevage ou vivant en groupes et dans une moindre mesure à ceux vivant à l'intérieur chez un particulier.

Lapin de compagnie

Dès 28 jours, il est possible de vacciner les lapins contre la myxomatose, une maladie transmise par contact direct, piqûre de puces et de moustiques. Il est nécessaire de vacciner 2 ou 3 fois par an les lapins vivant à l'extérieur dans des zones fréquentées par les moustiques. Vous pouvez aussi protéger votre lapin contre la maladie virale hémorragique, une affection transmise notamment par des aliments contaminés, causant une mort subite qui n'est parfois précédée d'aucun symptôme! Une injection à l'âge de 2 mois suivie de rappels tous les 6 mois ou tous les ans selon le vaccin protègera votre ami de cette maladie.

Furet

Tout comme le chien, le furet est sensible au virus de la maladie de carré, affection grave pour laquelle il n'existe pas de traitement. Dès lors, il est utile de le faire vacciner dès l'âge de 2 mois. En outre, si vous aller à l'étranger avec votre furet, il doit impérativement être vacciné contre la rage. Cette protection est également nécessaire s'il a accès à l'extérieur dans une région non indemne de rage. Enfin, votre petit mustélidé peut contracter la grippe humaine : manipuler-le le moins possible si vous en êtes atteint car il n'existe pas de vaccin pour le furet et il peut être victime de fièvre et d'anorexie, une guérison spontanée survenant en 7 à 10 jours.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :