Noël, le cauchemar des célibataires !

© Istock

Noël, c'est la fête en famille, la joie des enfants, celle de se retrouver tous ensemble. Cela, c'est ce que l'on montre, car Noël, ce n'est pas le bonheur pour tous...

Publicité

J'ai plus de 30 ans et je suis célibataire...

Jacques, 33 ans, est seul, et il est bien sûr invité dans sa famillepour fêter Noël. « J'aimerais moi aussi avoir des enfants, mais je n'ai pas encore rencontré la future maman. Peut-être à cause de ma timidité. Alors, voir mes frères heureux en couple, leurs enfants s'amuser, ça me fait plaisir évidemment, mais par moments c'est aussi comme un coup de poignard.

Pourquoi moi je n'y ai pas droit ? Le pire, ce n'est pas ça, ce sont les remarques. « Alors, à quand ton tour de nous faire des petits-enfants ? me demandent régulièrement mes parents... Et puis, tout le monde se sent obligé de m'offrir un petit cadeau. C'est gentil, mais je sais bien que je passe après les enfants (heureusement d'ailleurs !) et ça me met le blues. Je me dis que je suis la personne la plus importante au monde pour personne. Et je ressens encore plus fort ma solitude »

Publicité
Publicité

Ainsi, une belle fête de famille fait ressortir encore plus violemment la solitude...

Vraiment seule pour Noël…

Marianne, séparée de son compagnon, n'aura pas son fils le jour deNoël. « C'est dur cette année. D'autant plus que mes parents sont tous les deux décédés. Et que ma sœur vit aux États-Unis. Alors, je vais être vraiment toute seule. J'ai demandé à plusieurs amis s'ils pouvaient m'inviter, et tout le monde a dit oui. J'avais besoin d'avoir plusieurs invitations, car le jour de Noël en célibataire, rien que d'y penser, ça me donne envie de me flinguer ! Je ne sais pas encore laquelle je vais accepter, mais même si je vais me sentir une pièce rapportée, j'ai déjà beaucoup de gratitude pour ces gentilles invitations. Et l'année prochaine, j'aurai mon fils avec moi.»

Se trouver totalement seul, sans famille, c'est pour certains très douloureux. Mieux vaut anticiper comme Marianne, prévoir de se faire inviter à une fêtede Noël. Dans ce cas, l'avantage d'être seul, c'est qu'un couvert de plus, c'est toujours possible. Alors, si vous êtes dans ce cas, ne laissez pas la déprime arriver. Sachez aussi qu'on sera content de vous inviter.

Pour Noël, tout le monde a envie de faire un joli geste. Alors, donnez aux autres cette possibilité. Qui sait, vous leur rendrez peut-être la pareille un autre jour dans d'autres circonstances !

 
Publié par Dr Catherine Solano le Vendredi 09 Décembre 2011 : 15h09
Mis à jour le Lundi 12 Décembre 2011 : 14h42