Noël, ça vous gonfle ?

Publié le 22 Décembre 2013 | Mis à jour le 23 Décembre 2013
Auteur(s) : Paule Neyrat, Diététicienne

C’est votre droit le plus absolu, même si vous passez pour un(e) associal(e) ! 

Et vous n’êtes pas le ou la seul(e). 

PUB

Il suffit de dire haut et clair autour de vous que vous n’aimez pas Noël et vous verrez que nombre de gens vont opiner du bonnet et dire, plus ou moins confus : « moi non plus ». Et certains vont même avouer qu’ils ont carrément la panique, des crises d’angoisse et de cafard depuis que ça scintille de partout dans les rues et les vitrines des magasins.

Il y a toutes sortes de raisons à cela que très doctement un grand nombre de psys expliquent. Mais peu importe ! La question est : comment passer ce mauvais cap de demain soir et après-demain ?

PUB
PUB

Moyen radical et égoïste d’y échapper : prétexter une bonne gastro ou une grippe et vous enfermer chez vous avec un stock de DVD de séries ou de films. Ou faire une cure de cinéma : en allant dans un multiplex vous pouvez engranger au moins trois films dans la journée.

Mais vous pouvez aussi consacrer la soirée du 24 et/ou la journée du 25 à une action bénévole en allant aider une association plutôt que de ruminer vos griefs contre les obligations sociales.

Chaque année, l’Armée du salut est à cours de bénévoles le 24 pour distribuer les repas de même que les Petits Frères des Pauvres qui ne cessent de se décarcasser. La Fondation de France recherche aussi des bénévoles. Et il y a sûrement une autre association dans votre quartier qui a besoin de bras quand tout le monde fait la fête.

Mais si vous vous résolvez à honorer le réveillon et le déjeuner de Noël prévus, ne faites pas la tête. Pour distraire tout le monde, vous pouvez charger cette chanson de Cyprien, l’humoriste à la mode sur le web : « J’aime pas Noël », ses paroles et organiser un karaoké !

Soumis par Paule Neyrat le
PUB
PUB

Contenus sponsorisés