Ne laissez pas les médicaments prendre le volant !
Sommaire

Le principe de précaution

Ce nouveau code de bonne conduite devrait faciliter la prescription médicamenteuse en toute sécurité. Face à son médecin, expliquer sa profession, permet d'éviter certains risques. Si un médicament est contre-indiqué avec la route, il est généralement possible de trouver un traitement non sédatif de remplacement. Par ailleurs, il est important de bien écouter et de respecter ses conseils. Le patient est un acteur à part entière surtout lorsque l'on associe médicament et conduite.

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Le Quotidien du Médecin, N°6788, 26 octobre 2000 ; N°6790, 30 octobre 2000.