Ne courez pas à jeun !

Vous serez moins performant mentalement ensuite, et vous risquez d’être de mauvaise humeur, même si vous avez pris un bon petit déjeuner après.
© Istock

Cela a été démontré par des chercheurs du Centre de recherche sur le cerveau, la performance et de nutrition de l'Université de Northumbria au Royaume-Uni. Ils ont testé dans tous les sens une douzaine d’hommes volontaires.

D’abord sans qu’ils ne fassent rien, qu’ils se reposent et ne mangent pas.

Ensuite en leur faisant consommer un petit déjeuner après lequel ils se reposaient.

Puis en les faisant courir sur un tapis roulant, à jeun, avant qu’ils ne prennent le même petit déjeuner.

Enfin, en leur donnant ce petit-déjeuner et en les faisant courir de la même façon.

Après chaque épreuve, ils ont examiné à la loupe leur humeur et leurs performances cognitives. Là où ces mecs étaient le plus top, c’était après la dernière épreuve : petit déjeuner + tapis roulant. Leurs neurones fonctionnaient mieux et leur humeur était meilleure. Si, pendant les week-end, vous êtes adepte du footing à jeun (dans l’espoir de perdre un peu plus de poids), vous risquez de ne pas être au mieux côté performances intellectuelles et humeur.

Mais c’est aussi une bonne raison d’aller au boulot à pied après avoir pris un bon petit déj : vous passerez une meilleure journée.

Paule

Veasey R.C, Gonzalez J.T, Kennedy D.O, Haskell C.F and Stevenson E.J. (2013). Breakfast consumption and exercise interact to affect cognitive performance and mood later in the day. A randomized controlled trial. Appetite 68:38-44. DOI: 10.1016/j.appet.2013.04.011.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :