Moustiques : les bons gestes pour éviter leur prolifération

© Adobe Stock

Le printemps s'installe durablement en France. Conséquence logique, les moustiques font leur retour dans les jardins, les parcs et les balcons. On vous explique comment limiter les désagréments en luttant contre leur prolifération.

PUB

Après un hiver maussade, le soleil brille enfin sur la France. L'occasion idéale de ressortir son bain de soleil, de manger en extérieur, de multiplier les séances de bronzage… et d'entendre bourdonner les moustiques à peine l'astre couché.

Car c'est inévitable, avec les beaux jours, les moustiques sortent de leurs œufs et commencent à piquer avec énergie. Une véritable nuisance pour les peaux qui leur servent de repas chaque année.

PUB
PUB

Pour profiter du jardin (ou du balcon) en toute sérénité, il n'y a pas mystère : il faudra y mettre du vôtre et lutter activement contre leur prolifération.

Bâcher les réservoirs d'eau

En entamant son combat contre le moustique, il est important de garder un élément à l'esprit. L'insecte a besoin d'eau pour se reproduire. En effet, la femelle pond ses œufs en bordure de petites surfaces d'eau – idéalement stagnante, à la différence des rivières.

"Dans l'eau, ses œufs vont donner naissance à des larves qui ont un mode de vie exclusivement aquatique, explique l'Entente interdépartementale pour la démoustication du littoral méditerranéen. L'eau est indispensable à l'éclosion de la larve et à son développement..."

Vos réservoirs de récupération des eaux de pluie, vos petites mares et vos puits, mais aussi vos piscines, constituent donc un logement idéal pour ces milliers de petits œufs. Afin d'éviter la ponte, il est vivement recommander de bâcher les surfaces ou d'utiliser des moustiquaires.

Attention à utiliser les bons modèles : certains moustiques de petite taille (le moustique-tigre par exemple) sont capables de passer entre les mailles d'un filet trop lâche. Soyez donc prudents selon votre zone de résidence.