Les morilles, toujours bien cuites !

Afin d'éviter tout risque d'intoxication par des morilles, la Direction générale de la Santé rappelle en ce début de saison, les mesures de précaution qui s'imposent avec les morilles et avec les autres types de champignons.

Intoxication aux morilles : réelle mais rare

Les morilles sont des champignons dont la consommation est considérée comme sans risque pour la santé. Pourtant, quelques cas d'intoxication sont déclarés chaque année par les centres antipoison. Ils sont rares et se manifestent dans un délai de 5 à 12 heures après l'ingestion, par des troubles neurologiques (tremblements, vertiges, troubles de l'équilibre, de la vue) et parfois des troubles digestifs (nausées, vomissements, diarrhées). Dans la moitié des cas, la cause est une consommation de morilles en quantité excessive, et dans l'autre moitié une cuisson insuffisante.

Voici les recommandations qui s'imposent vis-à-vis des morilles :

1. Consommer les morilles en quantité raisonnable.2. Ne jamais manger de morilles crues.3. Les consommer après une cuisson suffisante.4. Les conserver au réfrigérateur et les consommer rapidement après l'achat ou la cueillette. 5. Lors de la cueillette, seuls les champignons parfaitement identifiables et dont l'état est indiscutable, doivent être ramassés. Avant de les consommer, les montrer à un spécialiste, comme un pharmacien ou un membre de la société de mycologie de votre région.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Communiqué du Ministère de la Santé, 18 avril 2008.