Montrez votre peau à un dermatologue !

© Istock

Le 30 mai, à l’occasion de la 15e journée de prévention et de dépistage des cancers de la peau, quelque 300 centres proposent des dépistages gratuits. Montrez la vôtre et apprenez à repérer les signes d’alerte.

Publicité

Dépistage des mélanomes, les cancers cutanés les plus dangereux

Cette journée est organisée par le Syndicat des dermatologues (Sndv) avec le soutien de l'Institut national du cancer (Inca). Le mélanome est le cancer de la peau le plus agressif et aussi celui dont la fréquence a la plus augmenté en Europe. En 2011 en France, 9.780 nouveaux cas de mélanome ont été diagnostiqués et le nombre de décès attribuables à ce cancer s’est élevé à 1.620 selon l’Inca. Or on peut dépister tôt le mélanome en repérant certaines lésions cutanées soi-même en inspectant sa peau et en la montrant régulièrement à un dermatologue. Plus ce cancer est pris en charge précocement, plus le traitement est simple et plus les chances de guérison sont élevées, avant qu’il ne se dissémine à d’autres organes.

Publicité
Publicité

Les signes cutanés à repérer selon la méthode ABCD :

  • A comme Asymétrie.
  • B comme Bords irréguliers.
  • C comme Couleur non homogène.
  • D comme Diamètre en augmentation.
  • E comme Evolution rapide (forme, taille, épaisseur , couleur).

À savoir : le carcinome est un autre cancer de la peau, plus fréquent que le mélanome, mais moins grave. Il survient le plus souvent sur les zones découvertes du corps, la tête et le cou, et chez des personnes de plus de 50 ans.

La télédermatologie : l’innovation 2013

Durant toute la journée du 30 mai 2013, des centaines de dermatologues proposent des consultations gratuites dans des centres dédiés. Pour connaître les lieux de consultations, vous pouvez appeler le 0800 11 2013 ou consulter le site du Sndv : www.dermatos.fr. Et pour certains des départements affectés par les déserts médicaux, une opération de télédermatologie a été mise en place. Les consultations sont alors assurées par des médecins, formés au préalable par des dermatologues, médecins qui prendront et enverront des photos de lésions suspectes ainsi que des images de dermoscopie pour une interprétation à distance réalisée par des experts dermatologues qui en feront une analyse en temps réel.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Jeudi 30 Mai 2013 : 09h44
Mis à jour le Jeudi 30 Mai 2013 : 10h09
Source : Communiqué de presse du Syndicat national des dermatologues-vénéréologues et de l’Institut national du cancer, mai 2013, http://www.syndicatdermatos.org/journee-de-prevention-et-depistage-des-cancers-de-la-peau-69.html.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés