Mon mode de vie anti-hémorroïdes

© Istock

De l’inconfort à la douleur, les hémorroïdes on s’en passerait volontiers ! Ces dilatations des veines situées dans la région de l’anus peuvent en dernier recours se traiter par la chirurgie. Sinon, certains gestes au quotidien permettent de les rendre supportables et de diminuer les risques de récidives.

PUB

Pour vous soulager en cas de crise d’hémorroïdes

  • Évitez les stations debout et assises prolongées.
  • Pensez aux bains de siège froids.
  • Appliquez des glaçons sur la zone douloureuse, préalablement emballés dans un linge.
  • Attention, ne prenez pas d’aspirine, car cette molécule peut aggraver le risque d’hémorragie.
  • Contre la douleur, prenez du paracétamol, tel que le doliprane.
  • Ne portez pas de vêtements ou sous-vêtements serrés ou moulants.
  • Évitez les laxatifs puissants. En revanche, en cas de constipation, utilisez des laxatifs doux émollients et non irritants.
  • Aux toilettes, ne faites pas d’efforts de poussée.
  • Après chaque selle, faites une toilette anale avec un savon acide ou neutre, ou avec une lotion sans parfum. Évitez tous les soins, médicaments et produits agressifs.
  • En cas de démangeaisons anales, utilisez des lingettes pour nourrissons au lieu du papier toilette.
  • Évitez les efforts physiques.

Certains médicaments améliorent la veino-constriction. Renseignez-vous auprès de votre pharmacien ou médecin.

Il existe également des traitements locaux (crème, pommades, suppositoires) : décongestionnants, cicatrisants, antalgiques, protecteurs...

Le pharmacien peut aussi conseiller l’utilisation de plantes veinotoniques.

Pour prévenir les récidives d’hémorroïdes

  • Évitez les bains chauds, car la chaleur favorise la dilatation des veines et donc les hémorroïdes.
  • Pratiquez régulièrement une activité physique. En revanche, évitez les sports les favorisant comme le vélo ou l’équitation.
  • Luttez contre la constipation en mangeant des fibres alimentaires et en buvant régulièrement beaucoup d’eau.
  • Évitez l’alcool, le thé, le café.
  • Fuyez tout ce qui est épicé et les viandes faisandées.

Mais en cas de récidives fréquentes d’hémorroïdes, des techniques instrumentales ou chirurgicales sont à discuter avec le médecin.

Publié le 28 Janvier 2011 | Mis à jour le 29 Juin 2016
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Hémorroïdes et maladies hémorroïdaires, Dr Patrick Atienza et Dr Pierre Bauer, éditions Medi-Text.