Migraines : quels traitements et solutions ?

La migraine ne présente aucun risque vital pour celui qui en souffre, mais peut en revanche gâcher la vie, surtout lorsque la douleur devient chronique.

Quels sont les traitements naturels et médicamenteux pour prévenir et combattre les crises de migraine ?

PUB

Quand peut-on parler de migraine ?

La migraine est un type de céphalée (mal de tête) dit "primaire". Cela veut dire qu’elle n’est causée par aucune lésion du cerveau (tumeur, méningite…).

Si vous souffrez de maux de tête fréquents ou persistants, consultez votre médecin afin qu’il vérifie s’ils ne sont pas le signe d'une autre maladie.

Pour être qualifiée de migraine, une céphalée doit réunirdeux des quatre critèressuivants :

  • affecter la moitié du crâne,
  • s’intensifier avec l’activité physique,
  • être pulsatile (impression de battement du cœur dans la tête),
  • avoir une intensité modérée à sévère.

Elle est par ailleurs parfois accompagnée d’un des symptômes suivants :

PUB
PUB
  • nausées ou vomissements,
  • intolérance au bruit et à la lumière.

Les traitements naturels contre la migraine

Avant d’envisager la prise de médicaments, il existe des méthodes douces pour prévenir les migraines :

  • La pratique d’une activité physique régulière.
  • La relaxation active (yoga, sophrologie…).
  • L’acupuncture.
  • L’hypnose.

Aromathérapie, huiles essentielles au secours de la migraine

Mélangez les huiles essentielles suivantes :

HE Lavandin Super 1 ml

HE Camomille 0,5 ml

HE Basilic 1 ml

HE Menthe Poivrée 1 ml

HE Gaulthérie 1 ml

HE Girofle 0,5 ml

En cas de crise, l'aromathérapie peut être une solution alternative aux médicaments.

Un cocktail d'huiles essentielles en application et massage sur les tempes et le front peut vous aider à faire passer la crise ou tout du moins à la soulager.

Appliquez deux à trois gouttes de ce mélange sur les tempes et le front, au niveau des sourcils. Prenez bien soin d'éviter le tour des yeux, car le mélange peut vous irriter (larmes, picotements). Répétez au besoin toutes les demi-heures.

Publié le 18 Avril 2013 | Mis à jour le 20 Septembre 2013
Auteurs : Julie Robin, journaliste santé
Source : Dr.
Voir + de sources
M. de Tourtchaninoff, neurologue aux Cliniques universitaires Saint-Luc.