Le métier de maman, autant s'y préparer avant !

Pourquoi n'apprend-on pas à l'école à devenir mère ? Cet apprentissage serait des plus utiles car rien n'est inné ! Il est donc préférable de s'y préparer. Futures mamans, renseignez-vous, tout conseil, à la grande condition qu'il soit entièrement réaliste et non idéaliste, ne peut que se révéler extrêmement profitable…

Les stéréotypes de la femme enceinte

Il serait temps d'abandonner les stéréotypes, de la femme enceinte comblée, de la naissance et de la "bonne mère". La vie est rarement aussi simple et rien ne se déroule exactement comme on l'avait prévu. Alors plutôt que d'encombrer l'esprit des futures mamans d'idées rarement réalistes, mieux vaut les prévenir afin qu'elles s'y préparent. Et puis, une femme avertie en vaut deux. C'est globalement le message que donne Florence Servan-Schreiber, à travers son propre témoignage, dans son livre intitulé "Conseils d'amie avant d'avoir son premier enfant".

Une future maman avertie en vaut deux

Toute femme enceinte a pour obligation d'apprécier son nouveau physique, et après la naissance d'être béate de bonheur. Seulement certaines maternités sont plus compliquées que d'autres (poids excessif, autres complications médicales, risque de prématurité, discorde conjugale) et la rencontre avec ce petit être inconnu peut être plus difficile que supposée. Il est important de parler aussi de ces aspects parfois douloureux et de la "pagaille émotionnelle". C'est une nouvelle vie qui commence pour vous aussi, et pour votre couple, et c'est précisément à partir de cet instant que débute la culpabilité qui, désormais, ne vous lâchera plus. Alors autant être prévenue et prendre les devants.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : "Conseils d'amie avant d'avoir son premier enfant", Florence Servan-Schreiber, éditions Presses de la Renaissance.