Méningite : une urgence absolue

© getty

La méningite est une maladie potentiellement foudroyante à laquelle il faut penser.

Informer les parents est essentiel afin que les symptômes de la méningite soient rapidement repérés.

Il faut également savoir que l’on dispose de vaccins pour prévenir certaines méningites bactériennes.

Publicité

Quels sont les symptômes de la méningite ?

L’associationPetit Ange et Méningites France – association Audrey a lancé une campagne d’information sur la méningite qui se déroulera jusqu’en mars 2014 via des affiches épinglées dans les salles d’attente des médecins, des pédiatres et des PMI. L’objectif, informer les parents sur les méningites bactériennes, des maladies dont l’évolution peut être foudroyante. En pratique, les parents doivent connaître les symptômes de cette urgence absolue et savoir qu’il existe des vaccins.

La méningite est une inflammation des méninges (enveloppe autour du cerveau). Lorsqu’elle est liée à un virus, elle est bénigne et guérit spontanément. En revanche, lorsqu’une bactérie est en cause (le plus souvent méningocoque, mais aussi Haemophilus influenzae de type B et pneumocoque), les conséquences peuvent être très graves. Les méningites bactériennes peuvent survenir chez des enfants sans facteur de risque particulier et tuer en 24 heures. Les symptômes étant trompeurs, parents et médecins doivent y penser :

Publicité
Publicité
  • Chez le nourrisson : fièvre, pâleur, taches, perte d’appétit, vomissements, pleurs, fontanelle bombée, refus de contact physique, apathie, sensibilité à la lumière, etc.
  • Chez l’enfant et l’adulte : fièvre brutale élevée, pâleur, tâches, nausées, vomissements, maux de tête, somnolence, confusion, raideur de la nuque, sensibilité à la lumière, courbatures, etc.

L’autre grand type de symptômes qui doit amener à contacter immédiatement son médecin ou les urgences est la présence d’un purpura, des taches rouges ou violacées n’importe où sur le corps (si l’on applique un verre sur une tache, celle-ci ne disparaît pas à travers le verre).

Des vaccins contre certaines méningites bactériennes

Enfin, il existe des vaccins contre certaines méningites : les vaccins contre Haemophilus influenzae de type B et contre le pneumocoque, recommandés à tous les nourrissons à partir de 2 mois, et contre le méningocoque à partir de 12 mois.

Vérifiez si vos enfants ont bien été vaccinés, s’ils ont reçu le nombre de doses requises et sinon renseignez-vous sur les modalités de rattrapage.

Mots-clés : Meningite
Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 14 Janvier 2014 : 15h47
Mis à jour le Mardi 14 Janvier 2014 : 15h54
Source : Association Petit Ange et Méningites France – association Audrey, www.ensemblecontrelameningite.fr.
PUB
PUB