Mémoire qui flanche : et bien marchez maintenant !

L'activité physique peut-elle rétablir votre mémoire qui vous fait défaut ? La réponse est positive : une marche quotidienne d'une vingtaine de minutes améliore les troubles bénins de la mémoire liés au vieillissement.

Bonne mémoire

Nous rêvons tous de garder notre tête intacte, notre mémoire opérationnelle malgré notre avancée en âge. Parmi les stratégies actuellement disponibles contre les petits troubles de la mémoire, nous disposons des programmes d'entraînement de la mémoire et de l'activité physique. Si l'on associe ces 2 moyens, les résultats devraient en être potentialisés.

L'activité physique rétablit les troubles mnésiques bénins

Les programmes d'entraînement cérébral ont montré leur efficacité et le principe est parfaitement logique. En revanche, concernant l'activité physique, la démonstration est plus délicate. Une nouvelle étude apporte des informations convaincantes. Elle a porté sur des volontaires âgés de plus de 50 ans se plaignant de troubles légers de la mémoire, différents de ceux qui caractérisent la maladie d'Alzheimer ou les autres types de démences. Certains d'entre eux ont accepté d'augmenter leur pratique physique pour atteindre un minimum de 150 minutes par semaine, fractionnées en au moins 3 séances. Il s'agissait le plus souvent de la marche active. En moyenne, la hausse de leur activité physique atteignait l'équivalent de 20 minutes de marche par jour.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Lautenschlager N. et coll., JAMA, 3 septembre 2008, édition accélérée en ligne.