La mémoire décline dès 45 ans !

Mauvaise nouvelle, on pensait que le déclin cognitif se mettait en place à partir de la soixantaine, alors qu’il débuterait dès 45 ans ! Cette information peut aussi être perçue du bon côté : la prévention du vieillissement cérébral et donc de la diminution de nos capacités de mémoire et de raisonnement, pourrait débuter plus tôt pour une meilleure efficacité.
© getty

Quelque 7.000 personnes âgées de 45 à 70 ans ont été suivies durant 10 ans. Parallèlement, leurs fonctions cognitives ont été évaluées trois fois, à l’aide de tests portant notamment sur le vocabulaire, la mémoire, le raisonnement, la fluence verbale, etc. Sachant que dans la maladie d’Alzheimer, le meilleur marqueur est la présence de dépôts amyloïdes dans le cerveau, ceux-ci ont également été recherchés grâce à l’imagerie cérébrale.

Au final, les chercheurs constatent que le déclin des fonctions intellectuelles et particulièrement de la mémoire, débute à 45 ans et s’accentue avec l’avancée en âge. On peut retenir qu’entre 45 et 49 ans, le déclin est d’environ 3,6% tant pour les hommes que pour les femmes, tandis qu’entre 65 et 70 ans, la perte cognitive est de 9,6% pour les hommes et de 7,4% pour les femmes.

Retenons le bon côté des choses, sachant que les fonctions cérébrales diminuent dès 45 ans, la prise en charge comportementale ou pharmacologique pourrait être mise en place plus tôt, pour en majorer l’efficacité…

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Singh-Manoux A. et coll., British Medical Journal, janvier 2012, http://dx.doi.org/10.1136/bmj.d762.